Les 5 erreurs du Real Madrid contre Wolfsburg

zidane96 heures après la victoire contre le Barça au Camp Nou, les madrilènes ont sombré en Allemagne lors d’un match pourtant crucial pour leur saison. Voici, selon AS, les 5 erreurs commises par le Real Madrid qui ont conduit à ce résultat.

1) L’excès de confiance

Un mal qui ronge la Casa Blanca depuis plusieurs saisons déjà. Après avoir fait tomber Barcelone, les joueurs ont probablement cru que ce quart de finale aller ne serait qu’une simple formalité. Un excès de confiance post-Clasico a très certainement engendré le manque d’intensité dont ont fait preuve les Madrilènes mercredi soir.

2) Danilo

Le Brésilien méritait un chapitre à lui tout seul. Comme contre l’Atletico, Zidane a fait le choix d’aligner Danilo alors que Carvajal était disponible pour ce match. Le résultat fut sans appel. Comme contre les Colchoneros, Danilo a pris le bouillon. Evidemment, le coach français ne refera pas la même erreur au match retour.

3) Benzema a joué 28 minutes blessé

Après avoir reçu un coup au genou de Naldo, KB9 est resté boitillant sur le terrain pendant 28 minutes. Une éternité dans un match de cette importance où le Real se devait de faire pression sur l’adversaire. Il faut dire que même blessé, le Français a failli marquer. Zidane l’a maintenu sur le terrain un certain temps avant de finalement décider de le substituer par Jesé.

4) Erreurs dans les changements

Le premier a entrer fut donc Jesé à la 40ème. Une erreur de Zidane selon AS, qui a opté pour un attaquant alors qu’il était nécessaire de renforcer le milieu. Même si l’entrée d’Isco plus tard a fait du bien, cela n’a pas suffit pour renverser la situation. Laissé sur le banc, Lucas Vazquez n’aura même pas eu l’opportunité d’aider les siens.

5) Repositionment de Bale sur son côté droit

Conscient de la mauvaise situation dans laquelle s’était embarquée son équipe, Gareth Bale a pendant un temps essayé d’évoluer sur le côté gauche de l’attaque, avec Cristiano plus au centre. Le Gallois a brillé dans cette position, sa place naturelle. Il a rendu fou Vieirinha, mais cela n’a duré qu’un moment. À la 68e minute, Bale a eu une conversation sur le bord de la touche avec Zidane. A cet instant, on a pu voir l’attaquant retourner sur l’aile droite, et disparaitre des débats. Le coach français aurait peut-être été inspiré de laisser le Gallois continuer de tenter sa chance sur l’autre aile.

Dans quatre jours à peine, les Madrilènes auront 2 buts à remonter à domicile pour continuer d’espérer dans cette Ligue des Champions. Avec comme priorité, ne pas refaire ces mêmes erreurs d’appréciation. 

Articles liés