5 raisons de croire en la Remontada

Ce soir, le Real Madrid a une nouvelle fois rendez-vous avec l’histoire, son histoire. Très décevants à l’aller, les madrilènes se sont inclinés (2-0) en Allemagne. Selon les statistiques, les chances d’une qualification du Real Madrid sont infimes (18%). On vous donne 5 bonnes raisons de croire en une nouvelle Remontada merengue.

zidane

 1. Le Real de Zidane est une machine de guerre au Bernabéu

Depuis la prise de fonction de Zinédine Zidane à la tête du Real Madrid, le club de la capitale marque en moyenne 4,1 buts par match dans l’antre madrilène ! Ce soir, les Merengues n’en n’auront besoin que de 3, à condition de ne pas encaisser de but. Là encore, le Bernabéu a fait ses preuves. Le Real Madrid n’a pas encaissé le moindre but lors des 4 premiers matchs de cette édition 2015/16. Offensivement, la machine est en revanche bien huilée, les Madrilènes ont inscrits 15 buts. Cristiano Ronaldo en a marqué 8. De quoi faire frémir les Allemands au moment d’entrer sur la pelouse.

2. Zinédine Zidane était déjà là…

Comme un symbole, espérons le. La dernière Remontada du Real Madrid en Champion’s League remonte à la saison 2001/2002 face au Bayern Munich. Vaincus (2-1) au match aller, les Merengues l’avaient remporté au retour pour se qualifier (2-0). Zinédine Zidane était bien là, et s’illustra un peu plus tard face au Bayern Leverkusen.

Depuis, le Real Madrid a connu 8 échecs. 8 fois le Real Madrid n’a pas su renverser la situation après avoir perdu le match aller. Il est temps d’y mettre fin, et qui mieux que Zidane pour transmettre le bon message à ses joueurs.

3. La terreur du Santiago Bernabéu 

Le Santiago Bernabéu n’a pas la réputation d’être le stade le plus chaud d’Europe. À juste titre. Néanmoins, le Santiago connait ces rencontres et les supporters savent répondre présents lors des grands rendez-vous.

Ce soir encore, ils accompagneront le bus des joueurs jusqu’au stade. Une fois le coup d’envoi donné, les blancs n’auront plus qu’à allumer la braise et le Bernabéu prendra feu.

4. Quand ils le veulent, ils peuvent être indestructibles

Le Real Madrid vit une drôle de saison. Et si beaucoup se sont empressés de remettre le problème sur Rafael Benitez, le temps a donné raisons aux autres. Le vrai problème de cette équipe, ce sont ses joueurs et ses suffisances.

Souvent capable du pire cette saison, l’équipe a également démontré qu’elle était capable du meilleur depuis l’arrivée du français aux commandes. Récemment, une victoire acquise au Camp Nou (1-2) qui a redonné l’espoir aux supporters merengues.

Pour s’éviter une deuxième saison blanche consécutive, l’équipe devra retrouver l’état d’esprit du Camp Nou. Ce soir, ils jouent leur saison, et ils le savent. Surpris à l’aller, ils doivent aujourd’hui montrer leur rage de vaincre.

5. Danilo sera sur le banc

Une pointe d’humour certes, mais sur un fond de vérité. Depuis le début de saison, Danilo reçoit une avalanche de critiques. Acheté 30 millions d’euros au FC Porto l’été dernier, le Brésilien déçoit terriblement. Mercredi dernier, c’était le match de trop et le public le lui a bien fait comprendre samedi dernier face à Eibar.

Ce soir, Dani Carvajal occupera le couloir droit, et qu’il soit bon ou mauvais, il ne fera certainement pas pire que son coéquipier il y a 6 jours. Espérons toutefois que les 9 autres joueurs de champs seront eux aussi bien meilleurs. Ils n’ont de toute façon pas le choix.

Articles liés