Asensio, Kovacic, Lucas : le nouveau turn-over gagnant de Zidane

Adepte des turn-over, Zidane n’a pas dérogé à sa règle lors du match retour de Supercoupe d’Espagne face à Barcelone en titularisant Lucas Vazquez, Kovacic et Asensio aux dépens d’Isco, Casemiro et Bale.

AFP PHOTO / JAVIER SORIANO

A l’instar d’une tornade, le Real Madrid balaye tout sur son passage depuis un an et demi et l’arrivée de Zinedine Zidane sur le banc de l’équipe première. L’habileté de l’entraîneur français à gérer son vestiaire et donner de l’importance à chacun de ses joueurs est indubitablement la clef de la réussite madrilène. C’est en tout cas ce qui a marché jusqu’ici et par conséquent, Zidane entend rester fidèle à ses principes pour cette nouvelle saison.

Preuve en est, à la suite de la victoire 1-3 au Camp Nou lors du match aller, l’ancien Galactique s’est permis de se priver d’Isco, Casemiro et Gareth Bale lors du match retour, afin de laisser du temps de jeu à Kovacic, Vazquez et Asensio.

Et c’est peu dire que les trois joueurs ont une nouvelle fois su saisir leur chance tant ils ont rayonné lors du second round face à un rival catalan dépassé dès l’entame du match. A peine 5 min après le coup d’envoi de la rencontre, Asensio, depuis l’extérieur de la surface de réparation, envoyait une merveille de frappe dans la lucarne d’un Ter Stegen médusé. A l’heure où Gareth Bale est à la peine pour retrouver son meilleur niveau, Marco Asensio enchaîne les unes des journaux espagnols et postule encore un peu plus à un statut de titulaire.

Egalement titularisé après avoir réalisé de belles entrées en jeu durant la pré-saison, Lucas Vazquez semble retrouver son meilleur niveau cet été. Lors de ce match retour, il a étalé sa palette complète; offensivement, s’il a parfois pêché dans le dernier geste, ses appels constants dans le couloir ont mis à mal la défense catalane et défensivement, son pressing a étouffé les Blaugranas, entraînant de nombreuses récupérations de sa part.

Enfin, le Tank Casemiro était laissé au repos pour céder sa place à l’apprenti Maestro Kovacic. Celui considéré comme l’élève et successeur de Modric était omniprésent au milieu de terrain. Replacé en sentinelle, le Croate a récupéré, cassé les lignes, distribué et le tout avec une aisance déconcertante. Toujours convaincant, Mateo a prouvé une nouvelle fois qu’il représente l’avenir du Real Madrid dans l’entre-jeu.

Ovationnés par le Bernabéu, les « Supersub » ont régalé et démontré que la profondeur de banc du Real Madrid serait cette saison encore un facteur clé dans sa réussite.

Articles liés