Basket : Le Champion d’Europe démarre par un festival offensif

www.realmadrid.com

Champion en titre de l’Euroligue, le Real a battu son record offensif vieux de quatre ans sur le continent face à Darussafaka ! 

La plus grande compétition européenne de basket faisait son retour 167 jours plus tard au WiZink Center lors d’une rencontre qui s’annonçait compliquée pour les hommes de Pablo Laso. Le Real Madrid est venu à bout du Darussafaka turc, vainqueur de la dernière Eurocup, grâce notamment à un rendement offensif de qualité. Avec 38 points dans le troisième quart-temps, 91 dans les trois premiers et 109 au final, le Real Madrid a battu son record de novembre 2014. Randolph (16 points) a su guider ses coéquipiers, tandis que Llull, le mieux évalué (19 – 13 points et 8 rebonds), a su faire lever la foule à la suite d’un trois points d’exception.

C’est d’abord en présentant au public son titre de meilleur entraîneur que Pablo Laso et ses hommes ont inauguré le WiZink Center. Des débuts brillants grâce à une défense agressive et beaucoup de réussite aux shoots. Les trois points s’enchaîneront dès le départ (cinq dans le premier quart) et le Real marquera rapidement la différence (17 – 6 après 5 minutes de jeu). Randolph, Llull (7 points), Causeur (6) et Taylor (5) se répartiront les points. Le Darussafaka s’accrochera à la suite d’un partiel de (0 – 5) avant le début du deuxième quart-temps (25 – 18 : 10′).

Beaucoup de ressources offensives 

Les entrées de Diebler et Peiners combiné au bon travail d’Eric permettront aux turcs de ne pas perdre de vue le Real qui continuera de briller aux shoots. Campazzo, spectaculaire sous le panier et Reyes, percutant à souhait prendront le relais offensif des leurs. Les visiteurs résisteront en revenant à 10 points des champions en titre à une minute de la pause (46 – 36). Cependant, le cyclone madrilène n’avait pas encore atteint son apogée et lors d’une dernière minute magique, les locaux inscriront dix nouveaux points et n’encaisseront qu’un seul panier sur la même période. 53 – 38 à la mi-temps.

À la reprise, le Darussafaka voudra résister par le biais d’un McCallum inspiré. Audacieux car le Real enfoncera le clou lors d’un troisième quart légendaire. Les neuf points de Randolph ouvriront trois minutes de folie où Madrid inscrira 16 points (71 – 47 : 24′). Le rival, dépassé, profitera tout de même d’une baisse de régime afin de rester « vivant ». Mais trop forts, la bande à Tavares prolongera son festin offensif avec pratiquement 40 points inscrits en 10 minutes ! (91 – 69 : 30′).

Record 

En trois quarts temps, le Real Madrid avait donc bouclé l’issue du match mais ne s’arrêtera pas en si bon chemin. Caroll fera passer les 100 points aux madrilènes faisant durer le plaisir pour les spectateurs venus nombreux au WiZink. Les 116 points inscrits en décembre 2000 face à Ovarense (record de l’histoire du club) étaient en ligne de mire mais ne seront pas atteints. Quant au record de 2014, il aura bien été dépassé.

Llull, Taylor, Randolph, Causeur, Tavares, Carroll et Reyes passeront tous les 10 d’évaluation. Un exemple de profondeur d’effectif et de leadership chez bon nombre de joueurs qui peut rendre confiants les supporters pour le reste de la saison.

Articles liés