Carvajal : « On doit montrer qu’on a envie de gagner, que ça ne reste pas que des paroles »

Carvajal
AFP – Photo Filippo Monteforte

Dani Carvajal était le joueur chargé d’accompagner Santiago Solari en conférence de presse aujourd’hui avant le match de Ligue des Champions face à l’AS Roma.

À lire : la conférence de presse de Solari

Retour de blessure : « J’ai dû entrer face à Eibar en raison de la blessure d’un coéquipier, et malgré l’avoir fait sans échauffement je me suis senti bien. Ce n’était pas les meilleures sensations pour l’équipe mais je suis de retour sur le terrain, là où je me sens le mieux. »

Problème d’attitude : « Un match difficile nous attend demain, une autre bataille de plus. Nous voulons être les premiers et nous devons le montrer. Comme le dit le Mister, il faut y mettre nos ‘cojones’, mais aussi garder la tête froide et savoir gérer les matchs. C’est le mélange de tout ça qui mène au succès. »

Auto-critique : « Aujourd’hui, le football est très équilibré… Si vous ne vous donnez pas tous à fond, vous ne pouvez pas gagner. On doit montrer sur le terrain qu’on a envie de gagner, que cela ne reste pas que des paroles. Nous sommes en novembre, il est encore temps de revenir et se battre pour tous les titres. Nous voulons commencer à obtenir de bons résultats dès demain, contre un adversaire compliqué. »

Mauvais état du terrain : « Je n’ai pas encore vu ce qu’il en est, mais si la pelouse n’est pas de bonne qualité, c’est un problème pour les deux équipes. »

Grosses difficultés en Liga : « Si on savait pourquoi ça se passe comme ça je vous le dirais… On aimerait gagner tous les matchs, mais parfois ça ne se passe pas comme prévu. Ce n’est pas facile de jouer dans ce club, toutes les équipes cochent la date de leur match contre le Real dans leur calendrier. Mais nous ne sommes qu’en novembre, il reste encore beaucoup à faire. »

À quel match il s’attend demain : « À un match très exigeant. On a vu comment la Roma était arrivée en demi-demi-finale la saison passée, on va devoir être très concentrés, mais sans à avoir peur. J’imagine qu’ils vont faire beaucoup de pressing, ils sont dans leur stade. Nous devrons trouver des solutions face à cela, nous avons beaucoup travaillé avec le Mister et nous espérons que ça fonctionnera. »

Défense de Lopetegui : « Mes déclarations n’étaient pas destinées à défendre l’un ou l’autre (Solari ou Lopetegui), c’est juste ce que je pensais. Julen n’est plus là, dans le football ce sont les résultats qui commandent, et s’ils ne vous accompagnent pas, il est difficile de rester au Real Madrid. Avec Solari, nous travaillons bien, il transmet sa confiance et je suis sûr que nous pouvons faire de grandes choses avec lui. »

Articles liés