Carvajal : « Toutes les équipes voulaient être à Kiev »

Carvajal
DANI CARVAJAL – AFP PHOTO / GABRIEL BOUYS

La latéral droit du Real Dani Carvajal a livré ses impressions lors de l’Open Media Day sur la finale de la Ligue des Champions à venir.

État physique : « Je me sens bien, j’ai pu jouer 90 minutes et me préparer pour samedi. »

Ambition : « C’est quelque chose de très important, ce n’est pas facile de maintenir cette motivation. Personne n’avait gagné deux Champions et cela montre que le niveau est très élevé. »

Un moment qu’il retient en Champions cette saison : « La confrontation face au PSG. Nous étions loin derrière en Liga et beaucoup de gens doutaient de nous. Ça aurait pu être des mois difficiles pour nous mais nous avons montré que nous voulions la Champions League. »

Doutes avant de faire face au PSG : « Dès qu’il y a eu le tirage au sort, on n’arrêtait pas de voir dans les médias des vidéos de Cavani, Mbappé et Neymar, on nous disait qu’il fallait avoir peur… Nous on s’est dit : « Bordel on est pas si mauvais que ça quand même ! » Au final il s’avère qu’eux ont parlé en dehors du terrain et nous sur le terrain. Toutes ces déclarations finalement, on en a plaisanté entre nous, et cela nous ont servi à nous réunir. Mais peu importe l’adversaire, quand l’arbitre siffle on se sert les coudes et on lutte jusqu’à la fin. »

Son 200e match samedi : « Si on gagne, ce serait un beau souvenir ! »

Défis : « J’avais déjà parié avec Arbeloa qu’on se teindrait nos barbes et il n’y a que moi qui l’avait fait, donc non ! »

Bilan de la saison : « C’est une saison particulière, avec des hauts et des bas, mais nous sommes en finale de la Ligue des Champions, c’est la carte la plus précieuse du jeu. Si on ne gagne pas, ce ne serait pas juste que notre saison soit qualifiée d’échec pour seulement 90 minutes. Si on ne gagne pas, on rentrera au vestiaire la tête haute. »

Le rival : « Liverpool est une excellente équipe dans la transition. Les deux équipes ont des systèmes similaires, nous allons essayer de contrôler la balle et de les presser parce qu’en pressant haut nous faisons beaucoup de dégâts. »

Bale : « Gareth est un joueur fantastique, il apporte de la puissance et des buts,  ça complique les choses pour le Mister (ndlr : Zidane), ce sera un gros puzzle pour faire l’équipe. »

Zidane : « Il est pareil aujourd’hui que lors du premier jour de la pré-saison, toujours aussi calme. Il sait parfaitement ce qu’il veut de nous en finale. Il est toujours de bonne humeur et c’est bon pour nous, il nous transmet de la tranquillité. Avant les matchs il parle très peu, il donne juste quelques consignes à chaque joueur sur le match en question. Rien que de le voir t’impose le respect. »

Keylor Navas : « Au-delà d’être un grand joueur, il nous a rapporté beaucoup de points, c’est quelque chose de très compliqué d’être gardien de but, et Keylor est un gars génial. Vous pouvez demander à qui que ce soit, tout le monde vous dira la même chose sur lui. C’est une personne fabuleuse et très appréciée dans le vestiaire. »

Le style de Liverpool : « Il y a des équipes qui lui ressemblent, comme Villarreal. Ils sont rapides devant, avec des joueurs qui aiment récupérer et se projeter. C’est une équipe jeune et rapide. »

La Champions pour sauver la saison : « Je ne pense pas qu’il y ait quoi que ce soit à sauver… En Liga nous n’avons pas été bons, c’est vrai, mais arriver en finale de Champions League n’est pas quelque chose de facile à faire. Toutes les équipes voulaient être à Kiev, elles ont donné le maximum pour ça et n’y sont pas arrivées. Nous allons en profiter en espérant que ça bascule en notre faveur. Mais si ce n’est pas le cas, ce ne sera pas un désastre. »

Articles liés