Ceballos : « J’ai été très surpris par l’union du vestiaire au Real »

AFP PHOTO / CRISTINA QUICLER

Le milieu de terrain espagnol Dani Ceballos, arrivé cet été au Real Madrid, était l’invité de l’émission « Campo de Estrellas » sur RealMadrid TV.

Premiers contacts
« Quand j’ai entendu que Madrid s’intéressait à moi, j’étais concentré sur faire un bon tournoi avec les U21 espagnols. Je me disais que si je le faisais bien, j’aurai des options. C’était mon rêve. J’ai été élu meilleur joueur de la compétition et je savais que ça pouvait être mon moment. »

Jour de sa présentation
« C’était très spécial. Six ou sept mille personnes sont venues et je ne l’oublierai jamais. Ramos m’a écrit pour me dire d’être tranquille, qu’il allait me soutenir à chaque instant, comme il le fait avec tous les jeunes. Zidane m’a conseillé de travailler, il m’a dit que tout cela prendrait du temps et que j’aurai des opportunités. J’essaierai d’apporter ma pierre à l’édifice dans cette équipe. »

Ses débuts en blanc
« C’était contre Manchester City en pré-saison. Inoubliable. Je me souviens du stade rempli, c’est là que vous commencez à réaliser la grandeur de ce club. Le vestiaire est très uni, j’ai été très surpris. Ensuite, pour mes débuts officiels en Clasico, on a gagné 2-0, j’ai eu la chair de poule quand j’ai foulé la pelouse du Bernabéu. »

Le foot depuis toujours
« Dès l’âge de trois ans j’étais toujours avec un ballon. Il était un peu lourd et je cassais des vases et des choses dans la maison. Mon grand-père m’a toujours soutenu pour être footballeur. Je crois que ça a été la personne la plus importante dans ma vie pour en être arrivé là où je suis aujourd’hui. »

Articles liés