Ces joueurs prêtés qui pourraient vite revenir

coentrao asencio

La sanction de la FIFA interdisant au Real Madrid de recruter pour les deux prochains mercatos oblige le club madrilène à trouver une alternative pour se renforcer. Celle de faire revenir des joueurs prêtés un peu partout en Europe devient de plus en plus certaine et maligne. D’autant plus que le Real possède bon nombre de crack partis en prêt. 
  • Fabio Coentrao : Actuellement en prêt à Monaco, le Portugais peut être une solution envisageable pour,comme les saisons passées, jouer le rôle de doublure à Marcelo, rarement mauvais mais souvent blessé. De plus, Coentrao connait parfaitement le club de la capitale espagnole, ses exigences et sa pression.
  • Marco Asensio : Ses passes et son intelligence de jeu rappellent un certain Andrès Iniesta. Son retour à la Casa Blanca était plausible avant la sanction de la FIFA, mais depuis, elle se fait de plus en plus pressante. Prêté à l’Espanyol Barcelone, Asensio régale la Liga. Bientôt le Real ?
  • Lucas Silva : Son rôle à l’Olympique de Marseille -où il est prêté- est minime et discret. On ne peut pas dire que le Brésilien ait convaincu l’hexagone. Pour autant, son retour à Madrid peut être envisagé dans l’optique de doubler Toni Kroos voire Modric.
  • Alvaro Morata : À Madrid on parlait de Lewandowski avec insistance voire même d’Aguero. Avec la sanction de la FIFA, à moins que le Real ne les recrute ces 15 prochains jours, il n’y a plus aucune chance de les voir fouler la pelouse du Bernabéu avant longtemps. Néanmoins, il est peu probable de voir l’un de ces joueurs changer de club à mi-saison et se priver de la Coupe d’Europe. Ainsi, Alvaro Morata pourrait faire son retour dans « sa » Maison Blanche. Le joueur n’est pas prêté par le Real, mais une clause dans son contrat lui permet de revenir si les Merengue mettent sur la table 33 millions d’euros. Là encore, il faudra effectuer le transfert avant le 1er février.

D’autres retours de joueurs formés au Real Madrid peuvent être envisagés, comme Vallejo, Medran, Llorente, Omar ou encore Burgui. Les derniers événements pourraient bien précipiter le retour de certains d’entre eux dans la capitale espagnole…

Articles liés