Les clés de la résurrection madrilène

team-real
Photo Burak Akbulut / Anadolu Agency

Il y avait bien longtemps que les Madridistas n’avaient pas autant profité en voyant leur équipe jouer. Hier face au Deportivo, le Real a déroulé et montré de bien belles choses.

Une prestation qui rassure enfin à trois semaines d’affronter le PSG, voilà ce dont avait cruellement besoin Madrid dernièrement. Mais comment expliquer ce changement soudain de visage de l’équipe ? Real France tente d’en lister les raisons.

Le retour du 4-3-3

C’est l’une des premières questions qui a été posée à Zidane en conférence presse hier. Le 4-3-3 est-il revenu pour rester ? Car même si l’entraîneur estime que le schéma tactique n’est pas ce qui importe le plus, force est de constater qu’il aura permis à ses troupes de montrer une plus grande force de frappe, une exécution bien plus rapide des contres et libéré plus d’espaces aux latéraux.

La meilleure version de Bale

Et si c’était lui, la recrue hivernale du Real ? Après tant de temps d’absence, le Gallois enchaine enfin les matchs et retrouve des couleurs, à l’image de son incroyable but hier au Bernabéu. Bien qu’il ait affirmé ne pas être encore à 100%, GB11 redonne vie à une attaque en berne dernièrement, et permet à ses coéquipiers de relâcher un peu de pression et jouer plus libérés. Une bien bonne nouvelle pour les Merengues.

SuperNacho

Il en arriverait presque à faire oublier que le capitaine Ramos n’est pas sur la pelouse. Le Canterano a rendu une copie 5 étoiles hier face au Depor, que ce soit en défense comme face aux cages. Auteur d’un doublé, Nacho a montré toute l’étendue de son talent devant un public du Bernabéu conquis, contribuant lui aussi grandement à la résurrection du Real Madrid.

Intensité et physique retrouvés

Le gros point noir du Real dernièrement, c’était leurs deuxièmes mi-temps. Toujours plus mauvaises que les premières, les Merengues avaient tendance à s’y écrouler et encaisser beaucoup, beaucoup de buts. C’est tout l’inverse qui s’est passé hier, avec pas moins de 5 poins inscrits et une fraicheur physique en seconde période que l’on avait plus observée depuis des semaines. 

Cristiano marque enfin

Qu’il a dû faire du bien au Portugais, ce doublé. Lui qui ne totalisait que 4 réalisations en Liga avant ce match a enfin fait trembler les filets hier, après certes une bonne heure à enchainer les loupés. Et s’il n’en fallait pas plus pour relancer la machine ? Pourvu que ça dure !

Articles liés