CR7 menacé par un départ ?

Cristiano Ronaldo a célébré ses 33 ans hier alors que son futur dans la capitale espagnole s’écrit en pointillés malgré un contrat courant jusqu’en 2021. Le Portugais porte les couleurs madrilènes depuis 9 ans et en est le meilleur buteur historique. Cependant, cette saison semble bien compliquée pour l’astre de Madère et son équipe. Si le Real est un club à part pour son conformisme et son ambition sans faille, il semble n’y avoir que très peu de place pour les légendes.

Si l’on regarde légèrement le passé, on se rend compte que cette façon de procéder est plus vraie que nature. Il convient de constater que de nombreuses légendes ont quitté le Real Madrid la trentaine passée, le club requérant un niveau d’exigence très élevé.

L’un des exemples les plus illustres est celui de Raúl González Blanco, qui à 33 ans s’en est allé en Allemagne afin de vivre deux saisons de bonheur à Schalke 04. Le légendaire numéro 7, qui débuta comme titulaire lors de la saison 2009/2010 sous la houlette de Pellegrini, perdit du temps de jeu au fur et à mesure des mois et pris conscience du rôle secondaire qui lui serait laissé en cas de continuité. Le capitaine s’en est allé avec 6 Ligas, 3 LDC, 2 coupes intercontinentales, 1 supercoupe d’Europe et 4 supercoupes d’Espagne.

L’autre numéro 7 qui dû faire ses valises au même âge est Juan Gómez ‘Juanito’. Celui qui souhaita jouer à Málaga vit son rêve s’exaucer en 1987 par Ramón Mendoza, président de l’époque. Le joueur originaire de Fuengirola quitta le club avec 121 buts à son actif et un palmarès colossal : 2 coupes de l’UEFA, 5 ligas, deux coupes du Roi et une coupe de la ligue.

Un autre mythe du Real partit au même âge : Emilio Butragueño. L’actuel directeur des relations institutionnelles du club a remporté 6 Ligas, deux coupes de l’UEFA, 2 coupes du Roi, 4 supercoupes d’Espagne ainsi qu’une coupe de la ligue avant d’être mis sur le banc par…Raúl en 1995. Il partit ensuite au Mexique, à l’Atlético Celaya, où il jouera pendant trois saisons.

Enfin, dernier exemple en date, Iker Casillas. C’est à 34 ans que le légendaire gardien fut poussé dehors en 2015 après 25 années de labeur à Madrid. La relation difficile avec Mourinho l’ayant considérablement affecté, Iker décida de s’éclipser à Porto, club auquel il appartient toujours mais où actuellement il n’est plus un titulaire indiscutable…

Articles liés