Cristiano, l’heure du réveil a sonné

crédit : defensacentral.com

Auteur d’un triplé face à la Real Sociedad ce samedi soir, Cristiano Ronaldo retrouve de l’efficacité au meilleur moment de la saison, comme l’an passé…

Oblak, Manuel Neuer et Gianluigi Buffon en ont encore des maux de tête. Comme la saison passée, le meilleur buteur de l’histoire du club démarre timidement et hausse son niveau à mesure que les échéances deviennent cruciales.

Contrairement à la saison passée, le mal est plus profond et deux des trois titres principaux sont d’ores et déjà hors de portée des hommes de Zinédine Zidane. Cristiano et ses coéquipiers le savent, ils jouent face au PSG leur saison. Si l’aventure des Merengues s’achevait si tôt en Ligue des Champions, les derniers mois pourraient être tourmentés du côté de la capitale espagnole.

Pour le Portugais, l’enjeu est double dans sa quête à un 6ème Ballon d’Or. Si la Coupe du Monde influencera grandement les votes en novembre prochain, une saison blanche avec son club ferait tache.

Au-delà des stats et du palmarès, il y a aussi l’orgueil du champion. Les critiques ne manquent pas à son égard et nombreux sont ceux qui justifient cette baisse de régime comme le symptôme d’un joueur en déclin. Un scénario semblable à celui de la saison passée dont tout le monde connaît la fin de l’histoire.

Critiquer Cristiano, c’est le provoquer. Depuis plusieurs rencontres, celui qui a planté à 115 reprises en C1 n’a pas retrouvé qu’un peu d’efficacité. Il a renoué avec l’envie de jouer et d’écraser tout ce qui se placera en travers de son chemin. À l’image de celui qui râle après un but encaissé, même à 4-0, ou qui harangue son public pour manifester son mécontentement à l’égard de son coéquipier et ami, Karim Benzema. Le PSG est prévenu, la Champions, c’est sa compétition.

Articles liés