Dani Carvajal : « J’ai le feu vert pour jouer »

dc
Dani Carvajal

Dani Carvajal s’apprête à faire son retour. Pour Diario Madridista, il revient sur la péricardite qui l’aura tenu écarté des terrains pendant presque 2 mois.

Ses sensations : « Elles sont bonnes. Les jours qui ont suivi le diagnostic, je n’avais aucune douleur. C’était compliqué pour moi de savoir que je ne pouvais pas jouer alors que je ne ressentais pas de douleurs. Maintenant, je me sens mieux. J’ai pas mal travaillé ces deux dernières semaines pour retrouver le rythme et les sensations sont très bonnes. »

Le diagnostic : « J’étais un peu malade suite au voyage à Dortmund. La nuit de vendredi à samedi j’ai commencé à ressentir des douleurs à la poitrine et le lendemain j’en ai parlé au médecin. Je me suis entraîné, même si j’avais un peu de fièvre, et je voulais jouer le dimanche. À la fin de la journée, on m’a fait faire des tests pour écarter tout problème physique. Le cardiologue s’est déplacé et c’est là que la péricardite a été diagnostiquée. »

Réaction suite au diagnostic : « Quand le cardiologue m’a informé que j’avais les symptômes d’une péricardite, je n’ai pas réalisé, je voulais jouer le dimanche et aller en sélection. Mais le club et les cardiologues m’ont freiné. C’est quelque chose de sérieux, je ne pouvais pas jouer avec ce problème.  »

S’il a eu peur au départ : « Oui, un peu. Vous vous imaginez que c’est peut-être plus grave que prévu et vous pensez même que cela pourrait devenir chronique et vous allez devoir arrêter de jouer comme dans d’autres cas auparavant. Mais les docteurs m’ont dit de ne pas m’inquiéter, que c’était quelque chose de fréquent, de suivre le traitement et que je finirai par guérir. »

Les jours suivants : « Les trois premières semaines ont été dures parce que tu ne peux pratiquement rien faire et c’est long. Le corps te demande de l’activité, surtout à nous sportifs. Mais il faut savoir garder son calme. Le plus important reste la santé. »

Son retour : « J’aurais aimé revenir avant, mais nous sommes tombés d’accord pour que je revienne après la trêve, qui me servirait à retrouver le rythme pour engager ce mois et demi qu’il reste avant Noël. Depuis quelques semaines, tout est ok, même si on me fait passer des tests de temps en temps. »

Travail spécifique avec Pintus : « On a beaucoup travaillé, avec et surtout sans le ballon. On a complété les séances que je faisais avec l’équipe par de la course et du gymnase. On a fait comme une mini pré-saison. »

Comment ont réagi ses coéquipiers : « Le cœur c’est quelque chose d’un peu bizarre, alors au départ ils étaient un peu alertés, sans crainte, mais ils ont compris que c’était important. Ils m’ont conseillé d’être patient. »

S’il est autorisé à jouer : « J’ai le feu vert pour jouer. Je n’ai plus aucun problème et je ne pense plus courir aucun risque désormais. »

Achraf, le joueur qui l’a remplacé : « C’est un garçon fantastique, je l’ai félicité pour la qualification du Maroc à la Coupe du Monde. Il est très jeune, il a envie d’apprendre et il a beaucoup de talent. Il a accompli son rôle. Il a fait des grands matchs et je suis sûr qu’il va nous aider jusqu’à la fin de la saison. »

Articles liés