Carvajal : « Le PSG s’est vu supérieur »

carvajal
CARVAJAL – AFP / Benjamin Cremel

Dans une interview donnée à la Cadena SER, Dani Carvajal revient sur l’actualité madrilène et la victoire face au PSG. Par ailleurs, il avoue préférer voir Neymar débarquer au Real plutôt que Griezmann.

Le début de saison : « C’est une énigme… On ne sait pas ce qui s’est passé. Ça nous a coûté cher de perdre des matchs en principe à notre portée. Nous n’avons pas été réguliers. En championnat nous sommes loin du leader mais nous sommes professionnels et nous devons tout donner. La Liga est le meilleur remède pour arriver en bonne forme en Ligue des Champions. »

Sur Zidane : « Le Mister fait beaucoup de rotations. C’est sa philosophie et il faut la respecter. Aujourd’hui c’est un meilleur entraîneur, il s’est beaucoup amélioré. Au début c’était normal qu’il soit timide parce que c’était son premier vestiaire professionnel. Quand il était adjoint il nous corrigeait sur des choses techniques et il continue à le faire, mais il parle beaucoup plus tactique. »

L’élimination du PSG : « C’était un tour décisif. En mars il nous aurait resté seulement la Liga, ça aurait été difficile pour tous et pour les supporters. Il faut être professionnel, qu’on fasse notre travail et gagner pour eux. C’était très important pour nous, on a joué à 200%. Nous avons dominé le PSG et on était content parce qu’il y a eu beaucoup de choses de dites avant ce huitième. C’était de bons adversaires mais nous avons une équipe plus habituée à jouer ce genre de matchs. »

Campagne du PSG : « Ils ne nous ont pas manqué de respect mais ils se sont vus supérieur. Je n’ai entendu personne de notre équipe dire quelque chose et au final on a parlé sur le terrain, et pas en dehors. »

Rivalité avec le Barça : « Pour l’instant le Barça est mieux que nous mais il reste du temps. La rivalité est maximale. Je suppose que ça les emmerde quand on gagne la Liga et la Champions, et l’inverse est vrai également. Mais j’ai des amis au Barça, je m’entends bien avec Jordi Alba. Je l’ai appelé hier pour le féliciter pour la qualification. »

Son problème de péricardite : « Dans ces moments là, il faut essayer de passer du bon temps avec ses proches. Tu ne sais pas quand tu seras de retour et c’est un moment pour être avec sa famille. »

Le Mondial avec l’Espagne : « C’est une joie immense de pouvoir disputer une phase finale avec la sélection. Mondial ou Euro, peu importe, l’important c’est que tout le pays soit derrière nous. »

Son moment le plus difficile à Madrid : « La signature de Danilo. Moi j’étais tranquille parce qu’ils avaient recruté un jeune avec de l’avenir. Mon père était très pessimiste. Mon agent m’a poussé à me battre pour le poste. Benitez est arrivé et il mettait Danilo, puis il s’est blessé et j’ai une opportunité d’un mois où j’ai très bien joué. »

Griezmann ou Neymar au Real ? « C’est difficile… Comme j’ai souffert face à lui, je dirais Neymar. »

L’avenir de la BBC et Zidane : « La BBC n’est pas finie et Zidane non plus. Je ne pense pas que Zidane partira parce qu’il a le soutien de tous. S’il s’en va ce sera sur une décision personnelle. »

Articles liés