L’Espagne rentre déjà à la maison

ramos
AFP PHOTO / Juan Mabromata

Les Espagnols se sont fait surprendre par le pays hôte dès les huitièmes de finale de la Coupe du Monde. 

Au bout de l’ennui, après 120 minutes d’attaque défense, la Roja s’est fait sortir aux tirs au but par la sélection russe. Sans inspiration, et dans l’incapacité de mettre du rythme pour faire exploser le mur adverse, l’Espagne est tombée dans le piège posé par la Russie. C’est une nouvelle contre-performance qui va laisser des traces en Espagne, après la destitution, quelques jours avant le début de la compétition, de son entraîneur Julen Lopetegui.

Les notes des Madrilènes

Ramos : 6,5 – Provoquant le but espagnol et transformant son tir au but, Sergio Ramos a répondu présent dans ce match. Au duel physique pendant une heure avec le géant Dzyuba, le capitaine madrilène a été très solide.

Nacho : 4 – Il a une nouvelle fois été aligné, à la surprise générale, sur le côté droit de la défense à la place de Dani Carvajal. Il a fait son job défensivement, mais n’a eu aucun impact offensif. Lors d’un attaque-défense, c’est assez problématique…

Isco : 7 – Aujourd’hui encore il sort incontestablement du lot, comme depuis le début du Mondial, d’une manière générale. S’il a eu beaucoup plus de déchets que lors des derniers matchs, il reste le seul à avoir tenté et réussi des choses.

Asensio : 2 – Il se bride. C’est à la fois incompréhensible et terriblement frustrant compte tenu de ses capacités. Capable de dynamiter une défense, de frapper, d’éliminer, Marco Asensio s’est contenté de jouer proche de la ligne de touche et de remiser proprement. Exploite ton potentiel !!!

Articles liés