Pérez : « C’est de plus en plus difficile de concurrencer des Etats »

perez

Lors de l’Assemblée générale des Socios aujourd’hui, le président du Real Madrid s’est exprimé sur de nombreux sujets, comme les revenus club, les départs cet été, Cristiano ou encore l’arbitrage.

Le président a tout d’abord souligné la saison dernière, qui a été exceptionnelle : « Nous avons vécu, en termes de titres, la meilleure saison de nos 115 ans d’existence. 4 titres en une saison. C’est la première fois que le Real Madrid remportait la Supercoupe d’Europe, le Mondial des Clubs, la Liga et la Ligue des Champions dans une même saison. Depuis 1958 nous n’avions pas fait le doublé Coupe d’Europe-Liga. »

L’effectif : « Tous ces titres ont été remportés grâce au talent et aux valeurs d’un effectif de joueurs exceptionnels, avec les meilleurs joueurs du monde, les meilleurs joueurs espagnols et les meilleurs joueurs de notre centre de formation. Un effectif dans lequel le travail, l’unité et l’esprit d’équipe font partie de notre légende. »

La DuoDécima : « C’est un symbole de notre histoire. Une deuxième Coupe d’Europe consécutive, la troisième en quatre ans. Un nouveau répète dans l’histoire de ce club qui est de nouveau pionnier en réussissant ce qui paraît impossible. Cette Ligue des Champions remportée à Cardiff contre la Juventus représente ce que nous sommes capables de faire en étant solidaires. »

Cristiano Ronaldo : « Nous sommes fiers d’avoir le meilleur joueur du monde, Cristiano Ronaldo. Quatre Ballons d’Or et un cinquième en chemin. Quatre Souliers d’Or. Le premier à recevoir le prix The Best de la FIFA et là aussi, le deuxième est en chemin. Le mois dernier il a été élu meilleur joueur de la saison pour la troisième fois. C’est le meilleur buteur de l’histoire du Real Madrid : 400 matchs pour 412 buts. Il continue à battre tous les records et c’est le meilleur ambassadeur de l’ADN madridista : talent et ambition pour réussir ce qui est impossible. C’est ce que sont Cristiano Ronaldo et le Real Madrid. »

Les arrivées : « Nous avons renforcé l’effectif cette saison par l’arrivée de très jeunes joueurs qui ont démontré leurs qualités, comme Theo, Ceballos ou Vallejo. Dans le même temps, nous avons récupéré des joueurs comme Mayoral et Marcos Llorente, qui avaient été prêtés et qui sont arrivés avec l’objectif de s’imposer en équipe première, comme Luca Zidane et Hakimi. C’est un modèle sportif qui nous permet de garder nos meilleurs joueurs et d’incorporer de jeunes talents promis à un bel avenir. »

Zinedine Zidane : « Zidane représente ce qu’est le Real Madrid. Il a été important quand il était joueur et maintenant il l’est en tant qu’entraîneur de par sa capacité à gérer un groupe, son travail et son professionnalisme. Il dirige un groupe de joueurs destiné à marquer l’histoire. »

Les départs : « Ceux qui veulent s’en aller, s’en vont. Je comprends que l’on veuille jouer plus, même si c’est dans des clubs qui n’ont pas la dimension du Real Madrid. »

Le modèle économique : « Nous avons inventé un modèle économico-sportif, qui fait qu’en ayant les meilleurs joueurs les revenus augmentent. Nous avions acheté Figo, Ronaldo et Zidane et nous avions commencé à gagner plus que ce que nous dépensions. Grâce à ce modèle, ce club est celui des Socios. Je ne veux critiquer personne, mais il est de plus en plus difficile de concurrencer non pas des personnes, mais des Etats. Et la manière dont nous le faisons, c’est en gardant les meilleurs joueurs. On doit prolonger des joueurs comme Modric, Kroos etc… Si nous ne le faisons pas, ils partent. Alors, on perdrait cette capacité à trouver des sponsors grâce à ces joueurs. Nous sommes leaders sportivement et économiquement. On bat chaque année des records de revenus. »

La rénovation du stade : « Comme tout le monde le sait, c’est l’un de nos grands objectifs. Notre stade sera un excellent moteur de dynamisation pour le Real Madrid. Un pas important a été fait avec l’approbation du plan urbaniste du stade. Le conseil municipal de Madrid l’a approuvé en mai dernier, sans opposition quelle qu’elle soit. »

Les arbitres : « Je pense qu’avec la transformation que va subir la Fédération, c’est le bon moment pour tout améliorer. Les critères de promotion ou de choix des arbitres. Ce que je veux, c’est que le collectif arbitral s’améliore et adopte la technologie. »

Section féminine : « Nous voulons créer une section féminine au sein du centre de formation. Pas en allant chercher les meilleures joueuses dans les autres pays. Le football féminin mérite une place, même si c’est en amateur. »

Articles liés