Gareth Bale sur la corde raide

bale
AFP – Photo Burak Akbulut

Les semaines passent et se ressemblent pour Gareth Bale. Une nouvelle fois décevant hier face à Eibar, le Gallois voit son crédit descendre en flèche aux yeux des dirigeants du Real Madrid.

À l’occasion de la victoire en Ligue des Champions en mai dernier, dont il a été l’un des grands artisans avec deux buts inscrits, Gareth Bale réclamait davantage de temps de jeu, sans quoi il envisagerait sérieusement un départ. Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts : Cristiano s’en est allé, deux nouveaux entraîneurs ont pris place sur le banc et surtout, le Gallois a changé de statut suite au départ du Portugais. Seulement, ce changement présumé n’est autre qu’une chimère depuis le début de l’exercice 2018-2019.

Désigné explicitement nouveau leader de l’attaque madrilène, l’ex-joueur des Spurs se retrouve dans un costume bien trop grand pour lui. Hier encore à Ipurua, Bale a livré une prestation insipide, sans éclat, comme en témoignent les statistiques : il a perdu 21 ballons, n’a délivré que 10 passes dans le camp adverse et s’est retrouvé à 3 reprises en position de hors-jeu.

Hélas, au Real Madrid, la jauge de patience créditée au Gallois est dans le rouge, et un transfert de ce dernier sera plus qu’envisagé si aucune réaction n’est à signaler au cours des prochains mois de compétition. Alors qu’il célébrera ses 30 ans l’été prochain, les dirigeants pourraient profiter de ce qui est pratiquement leur dernière chance de vendre l’ailier madrilène pour une somme conséquente, lui qui avait été acheté 101M€ à Tottenham en août 2013.

Cinq buts en 16 rencontres officielles, c’est le maigre bilan de Gareth Bale jusqu’à présent, soit un but toutes les 253 min et une période de disette de 532 min en début de saison. De plus, son comportement distant et son manque d’investissement posent également problème. Bale a toutes les cartes en main, et plus que quelques mois pour inverser la tendance.

Articles liés