Isco : « Lopetegui est un excellent entraîneur »

Isco
AFP PHOTO / PIERRE-PHILIPPE MARCOU

Après l’incroyable match face au Portugal en début de Mondial, l’Espagne va affronter l’Iran dans deux jours. À cette occasion, le milieu de terrain Isco s’est présenté en conférence de presse pour évoquer l’actualité de sa sélection.

Compte tenu des prestations récentes de l’Allemagne et du Brésil, l’Espagne est-elle plus favorite que jamais ? « Il est trop tôt pour parler de favori. Nous avons fait nul comme eux, c’est une Coupe du Monde et aucune équipe ne va vous faire de cadeau. À chaque partie vous devez vous donner à 200%. »

Lopetegui est parti il y a cinq jours, et c’est comme s’il ne s’était rien passé… « Je ne vais pas essayer de vous tromper. Oui, il s’est passé quelque chose, mais la motivation du groupe est au dessus de tout ce qui peut arriver. Nous sommes concentrés, motivés et enthousiastes. »

Vous avez eu peur que tout s’écroule ? « Ces choses doivent être laissées de côté, c’est quelque chose qui est arrivé, mais se lamenter ne nous aidera pas. Nous devons nous concentrer sur le football. »

Match face au Portugal : « Au final, un pénalty, une faute ont fait la différence. Nous avons fait un bon match, surtout en seconde période. À l’arrivée, une faute nous a empêchés de gagner. »

Sensations sur ce match : « C’était mes débuts dans un grand championnat avec l’équipe nationale. Je me suis très bien senti, avec les joueurs qu’il y a à côté de moi, c’est plus facile. Heureux d’avoir pu débuter. C’est juste dommage que nous n’ayons pas gagné, nous le méritions. »

Peut-on te placer dans le groupe des possibles successeurs de Cristiano et  Messi ? As-tu les qualités pour ? « Je n’y pense pas, je ne suis pas là pour succéder à qui que ce soit, j’essaie juste de bien faire mon travail, d’aider l’équipe sur le terrain. Si la Coupe du Monde se passe bien, individuellement, tous les joueurs de l’équipe en tireront avantage. »

Ce qui s’est passé a encore plus uni le groupe ? « Oui, c’est possible. Cette équipe a beaucoup de cœur, de fierté et d’envie. Nous grandissons face à l’adversité. Dans le premier match, on ne s’est pas démobilisés, pas même quand nous avons pris le but à la troisième minute. Cette équipe n’abandonne jamais. »

Comment va De Gea après sa bourde ? « Il va bien. Aucun d’entre nous n’aime faire des erreurs. De Gea est l’un des meilleurs gardiens au monde, il est déjà passé quelques fois par là. Nous lui avons montré tout notre soutien, il est très motivé. »

Est-ce une bonne nouvelle pour toi que Lopetegui ait signé à Madrid ? « Hé bien, oui, c’est un coach que je connais depuis de nombreuses années, nous étions ensemble dans toutes les catégories inférieures de l’équipe nationale. Dans les moments où je ne jouais pas dans mon club, il m’a donné confiance. C’est un excellent entraîneur. »

Fernando Hierro : « Je le connais aussi depuis de nombreuses années, je l’ai rencontré à Málaga, c’est un gars qui sait ce qu’il fait. Il est confiant et impliqué. »

Articles liés