Navas déjà dans l’histoire de la Ligue des Champions

NavasLe Real Madrid disputera la finale de la Ligue des Champions le 28 mai prochain face à son voisin l’Atletico, et cela, il le doit en grande partie à son gardien, Keylor Navas, qui n’a encaissé que 2 buts en 10 matchs. Une première depuis 2004.

Navas est un véritable coffre-fort, que peu d’équipes arrivent à déverrouiller. Déjà, à Levante, il démontrait tous les week-ends son aisance dans les cages, et laissait entrevoir un brillant avenir. Et Keylor Navas a su confirmer. Lors de la Coupe du Monde 2014, lorsqu’il atteint les 1/4 de finale de l’épreuve, puis au Real Madrid cette saison, Navas prouve qu’il fait partie des grands. Et si le Real peut toujours espérer faire le doublé Liga-Ligue des Champions, c’est en grande partie grâce à son « ange gardien ».

Lors de la récente victoire  face à Manchester City, la deuxième en trois ans, Navas, écrivait déjà l’histoire. Le Costaricien n’a en effet encaissé que deux petits buts depuis le début de la compétition (contre Wolfsburg) en 10 matches joués, une véritable prouesse.

Seuls Lehmann et Van der Sar rivalisent

Keylor fait désormais partie de l’histoire de la plus prestigieuse compétition européenne, devenant le gardien ayant encaissé le moins de buts avant d’atteindre la finale. Seul Lehmann, finaliste avec Arsenal en 2005-06 peut rivaliser : l’Allemand n’avait encaissé aucun but, mais avait disputé sept matchs, soit trois de moins que Navas.

Autre excellent portier à s’illustrer par ses statistiques, Edwin Van der Sar. En 2008-09, il arrive en finale de Ligue des Champions avec Manchester United et avait dû récupérer le ballon au fond de ses filets à deux reprises seulement. Mais lui aussi avait joué un match de moins que le Costaricien… Navas a donc tout d’un grand, pour ceux qui en doutent encore.

-keylor-oblakVictor Valdes, emblématique portier du FC Barcelone, avait par comparaison pris 4 buts en 11 matchs avant d’atteindre la finale en 2006, remportée cette année là par son club. Autre Espagnol à figurer dans le classement, Pepe Reina. Alors à Liverpool, il avait concédé 5 buts en 11 rencontres.

La précédente finale entre les deux clubs

Petit retour en arrière, lors de finale de Ligue des Champions en 2014, le Real Madrid et l’Atlético s’affrontent, opposant pour la première fois de l’histoire deux clubs d’une même ville. Dans les buts, Iker Casillas côté Merengue, Thibaut Courtois de l’autreÀ l’époque, San Iker avait encaissé 9 buts, son homologue Belge, 6. Cette fois ci à Milan, la balle est clairement dans le camp du Costaricien, puisque il n’a concédé que 2 buts donc, contre 7 pour le Slovène Jan Oblak.

Pour la deuxième fois en deux ans, c’est une nouvelle finale 100% espagnole qui nous est proposée. Un choc 100% madrilène, mais aussi un duel entre deux des meilleurs gardiens actuellement, Navas et Oblak.

Articles liés