La double malédiction que doit rompre le Real

La relation entre le Real Madrid et la Champions League est indubitable, à tel point que cette compétition représente chaque saison l’un des principaux objectifs du club. Mais en 2017, les Madrilènes seront confrontés à une double malédiction.

Au début de l’exercice en cours, Zinédine Zidane n’a pas caché son objectif premier, à savoir terminer en tête du championnat, une compétition que le Real Madrid n’a plus remporté depuis 2012 sous l’ère Mourinho. Cependant, une équipe de l’envergure de la Casa Blanca n’entend évidemment pas jouer sur un seul tableau.

À Madrid, la Ligue des Champions est sacrée. Champion en titre après son succès à Milan en mai dernier, l’équipe de la capitale tentera de conserver son trophée cette saison. Ce ne sera néanmoins pas sans difficulté puisque le Real devra faire face aux meilleures écuries d’Europe ainsi qu’à deux malédictions.

La malédiction du champion en titre

En effet, Zidane et ses hommes devront accomplir ce qu’aucun autre club n’a réalisé depuis le changement de formule de la Champions League en 1993 : remporter la compétition deux années consécutives.

Au cours des 24 éditions disputées depuis cette réforme, 12 clubs se sont imposés avec en tête de liste… le Real Madrid (5), suivi du FC Barcelone (4) et du Milan AC (3) mais sans qu’aucun ne parvienne à réaliser le back to back.

La malédiction du second de groupe

Mercredi dernier, les madrilènes ont concédé le match nul face au Borussia Dortmund au Santiago Bernabéu (2-2), lors de la dernière journée de la phase de groupe, synonyme de deuxième place. C’est ici qu’intervient la seconde épreuve à laquelle devront se frotter les merengue. De son histoire, jamais le Real Madrid n’a remporté la C1 en terminant second de son groupe. Ce cas s’est produit à 7 reprises, et la dernière remonte à la saison 2012-2013. Cette année là, la compétition s’était arrêtée aux portes de la finale avec une élimination face aux Allemands… du Borussia Dortmund. Lors des six autres occasions, le Real Madrid n’était même pas parvenu à passer les 8èmes de finale.

L’expérience des années passées montre que les statistiques ne sont pas en faveur du Real Madrid. Les chiffres indiquent que les clubs terminant premier de leurs groupes ont 79% de chance d’atteindre la finale, contre seulement 21% pour les seconds. De plus, lors des 24 éditions disputées depuis 1993, seulement 5 équipes ayant terminé deuxième ont remporté la compétition au bout.

Si le chemin s’annonce long et le défi de taille, cela n’est pas impossible pour autant. Encore moins avec Zidane à la tête de l’équipe, lui qui, à coups de titres et records tous plus fous les uns que les autres, ne cesse de surprendre depuis son arrivée sur le banc.

Articles liés