La pire défense du Real depuis 10 ans

Si ce Real Madrid version 2018-2019 souffre d’un cruel manque d’efficacité, il est également bien trop friable défensivement. Le Real n’avait plus encaissé autant de buts en Liga depuis 10 ans, à ce stade de la saison. 

La claque reçue à Eibar et les trois nouveaux buts encaissés (et le score aurait pu être plus large) remettent en lumière les soucis défensifs du Real Madrid. Cette saison, le Real a déjà encaissé 19 buts en 13 matchs de La Liga, soit 1,46 but encaissé par match ! Il faut remonter à 10 ans en arrière pour retrouver de si mauvaises statistiques. Mais à l’époque, l’équipe de Schuster (2008-2009) n’avait que 3 défaites au compteur et avait marqué 10 buts de plus que cette saison.

Un problème collectif

On ne le dira jamais assez, la défense d’une équipe ne peut se limiter à ses 4 défenseurs et son gardien. Et collectivement, le Real Madrid rencontre de sérieuses difficultés depuis des années et ce, même malgré les 3 Ligue des Champions. Mauvaises transitions défensives, pressing désordonné et replis défensifs facultatifs pour certains (mention spéciale pour Toni Kroos), ces maux sont ceux d’une équipe dont les faiblesses sont avant tout tactiques. Rien d’étonnant finalement pour un vestiaire qui rejette la présence d’un entraîneur un peu plus rigoureux sur cet aspect du jeu. Et si ces derniers ont prouvé qu’il était possible de réussir avec un management plus souple à la Zidane, cela est conditionné par le niveau et la régularité de vos individualités. La saison passée déjà, le Real a terminé à 17 points du Barça en Liga parce que l’équipe n’était collectivement pas en capacité d’apporter une réponse aux méformes ou la gestion physique de certains cadres (Cristiano en première partie de saison notamment).

… Et individuel 

À chaque match ou presque, son propre bourreau. Depuis le premier match de saison face à l’Atletico de Madrid en Supercoupe d’Europe, les joueurs, et plus particulièrement les défenseurs, multiplient les erreurs individuelles. Marcelo, Sergio Ramos, Varane et même Nacho ainsi que Odriozola les collectionnent depuis le début de saison. Hier face à Eibar, c’est Odriozola qui perd le ballon du 2-0 à l’entrée de sa surface mais Sergio Ramos (14 ballons perdus), Varane (13) et Marcelo (24) sont passés tout autant à côté de leur match. Une bien mauvaise habitude depuis le début de l’exercice.

Articles liés