Le Bernabéu fête ses 70 ans !

bernabeu

Après des travaux commencés en juin 1945, el Estadio Santiago Bernabéu a accueilli sa première rencontre le 14 décembre 1947 lors d’un Real Madrid – Os Belenenses. 

Le Santiago Bernabéu fête aujourd’hui ses 70 ans ! Lors du match inaugural, le 14 décembre 1947, les madrilènes ont affrontés les champions en titre portugais de l’Os Belenenses. C’était alors la première rencontre du stade connu sous le nom de Nuevo Chamartín (il changera de nom afin de s’appeler Santiago Bernabéu en janvier 1955 afin de remercier l’effort du président). Avant le match, une messe fut organisée avant le traditionnel repas des directions puis une cérémonie d’avant-match. A 15h30, les débats commencèrent dans une enceinte bondée où les puristes se souviennent d’un dimanche « nuageux et froid ».

Lors de la cérémonie antérieure au match, la présentation de la stèle à l’effigie de Santiago Bernabéu fut immense. Le grand artisan du projet d’accueil de 70 000 spectateurs voyait ainsi son rêve de voir l’équipe à la tunique blanche évoluer dans un stade majestueux se réaliser. Depuis ce jour, il est considéré comme le « Saint des Saints » dans ces 70 ans d’histoire, de légendes, de mythes et de joueurs qui y ont laissés leur empreinte.

santiago-bernabeu
LE SANTIAGO BERNABEU EN 1947 – ©FDM/APPS/Leemage

Cet excellent visionnaire, s’est rendu compte rapidement que Chamartín était une enceinte trop petite. C’est ainsi qu’en 1943, la direction visita les terrains adjacents au stade. Les travaux commencèrent en 1945 pour se terminer en 1947. Bernabéu voyait le fruit d’un travail de longue haleine se concrétiser : un stade qui rompait les classiques et qui coûta 37 millions de pesetas (ancienne monnaie espagnole correspondant à 222 000€).

Pour la construction, dirigée par les architectes Luis Aleman Soler et Manuel Muñoz Monasterio, 5000 tonnes de ciments, 1 086 000 kilos de fer, 86 000m² de coffrage, 9000m²  de structure en béton, 125 000m³ de terre, 9000m³ de creux de fossé et de puits, 4500m linéaires de mains courantes et clôtures de confinement ont été utilisés. La fondation eût besoin de 352 puits cylindriques de 90cm de diamètre d’une profondeur moyenne de cinq mètres, élargis en pieds jusqu’à 3,50 mètres qui distribuaient la charge au sol à raison de trois kilos par centimètre carré. Une merveille d’oeuvre architecturale et ingénieuse que le temps a transformé en l’un des plus grands stades de la planète. Depuis, le stade a été remodelée à plusieurs reprises :

  • 1954 : Construction du second et troisième amphithéâtre afin d’accueillir près de 125 000 spectateurs.
  • 1982 : Lors du Mondial espagnol, un toit recouvrant les ¾ de ce dernier fut installé et le nombre de spectateurs possibles passait à 90 000.
  • 1992 : Construction des 4 tours au chaque coin du stade et élaboration des tribunes hautes et basses en lieu et place des secteurs destinés au place debout.
  • 2004 : Rénovation de la tribune présidentielle « Padre Damián » et mise en place du chauffage.

Tout ces travaux afin de faire de ce lieu, la plus belle enceinte du monde…

Articles liés