Le nouveau défi de Carvajal

Carvajal
AFP – Photo Xavier Bonilla

Après avoir passé avec succès toutes les étapes successives dans les équipes de jeunes du Real Madrid, Dani Carvajal a dû prendre son mal en patience avant de pouvoir s’asseoir en tant que titulaire indiscutable au sein de la défense madrilène.

Lors de la première saison de José Mourinho, Dani est l’un des deux joueurs choisis par le technicien portugais pour la pré-saison. Hélas, jouant de malchance, Dani se blesse et ne participe finalement pas à la pré-saison. À la malchance, il convient d’ajouter les excellentes prestations d’Arbeloa et Sergio Ramos au poste de latéral droit. Cet état de fait ne laisse que peu chances à Dani Carvajal de démontrer son talent. Gines Carvajal, son agent, le convainc alors de prendre la décision la plus douloureuse de sa carrière : quitter le Real Madrid.

Devant la difficulté d’adaptation que suppose un changement de pays, Dani Carvajal ne laisse pas longtemps planer le doute. Lors de son premier match, il est remplacé à la fin du match sous une ovation du public qui s’était mis debout pour l’applaudir. Durant cette saison, Carvajal a gagné le respect de toute la Bundesliga, étant élu meilleur latéral droit de ladite compétition. Finalement, Dani Carvajal revient au Real Madrid pour la saison 2013-2014. Il devient le latéral droit titulaire au détriment de l’expérimenté Alvaro Arbeloa, disputant cette saison en tout et pour tout 45 matchs.

Place à une nouvelle concurrence

Deux saisons plus tard, le Real Madrid s’offre les services de Danilo, l’un des meilleurs défenseurs brésiliens, pour la modique somme de 30 millions d’euros. Plus tard, Dani Carvajal révélera que ce moment était « le plus difficile depuis mon arrivée au Real Madrid ». En effet, le natif de Leganes était très inquiet quant à sa place de titulaire. Après une période de rotation sous l’ère Benitez, l’arrivée de Zidane installe Dani Carvajal définitivement devant Danilo dans la hiérarchie du poste. Le latéral brésilien, se voyant promettre plus de temps de jeu par Guardiola, se laisse convaincre par le challenge des Citizens et quitte la capitale espagnole en 2017. Au final, son passage dans la capitale espagnole aura été décevant.

La saison 2017-2018 ne laissera pas le meilleur des souvenirs au désormais mythique numéro 2 du Real Madrid. Au mois de septembre le club annonce qu’il souffre d’une infection du péricarde qui le laissera éloigné des terrain plusieurs mois. Son remplaçant, Achraf, bien que talentueux, n’est pas à même de lui proposer une concurrence sérieuse lors de son retour de blessure. Dani Carvajal réalise une saison mitigée, qui est encore une fois tronquée par des blessures. Mais cette fois-ci, elles surviennent lors de la demi-finale et la finale de la Ligue des Champions.

Le nouveau grand défi de Carvajal : Alvaro Odriozola

Afin d’éviter de reproduire le scénario de la demi-finale retour, lors de laquelle Lucas Vazquez avait dû jouer au poste de latéral droit, le club a pris la décision de s’attacher les services d’Alvaro Odriozola, le latéral droit le plus prometteur d’Espagne. Dès la pré-saison, Odriozola réalise des prestations convaincantes qui laissent planer le doute quant à sa titularisation face à l’Atletico, mais celui-ci se blesse. Ce sentiment est renforcé après la débâcle en SuperCoupe d’Europe dont Dani Carvajal, à l’instar de ses compagnons de la défense, n’est pas sorti indemne.

Cependant, Julen Lopetegui décide de maintenir Dani Carvajal, ce dernier lui donnant raison dans son choix en ouvrant la marque contre Getafe. Cette performance trouvera écho les matchs suivants, Carvajal se montrant particulièrement affûté, incisif et percutant. Dani n’est plus le même joueur que la saison dernière, c’est certain. Dani Carvajal ne souhaite pas, ne serait-ce qu’entendre parler de concurrence ou de rotation.

Rien que pour cela, l’arrivée d’Odriozola lui est bénéfique. Devant une telle adversité, celui qui est également son remplaçant au sein de la sélection ibérique devra prendre son mal en patience et maximiser au mieux les opportunités qui lui seront accordées durant la saison. Quoi qu’il en soit, Dani Carvajal retrouve de sa superbe au moment opportun alors que jamais son concurrent n’a été aussi compétitif. L’attitude du natif de Leganes laisse présager qu’il ne desserrera pas l’étreinte et ne relâchera pas la pression au cours de la saison. Le grand gagnant de cette manœuvre est le Real Madrid. Il dispose de deux des meilleurs latéraux du continent. La difficulté, à terme, résidera dans le fait de garder les deux dans son effectif.

Articles liés