Les 5 défis de Gareth Bale

Getty Images
Getty Images

Loin des pépins physiques qui ont considérablement ralenti son ascension ces dernières saisons, Gareth Bale semble aujourd’hui surfer sur une vague de renaissance. Le Gallois n’a jamais été aussi bon et prouve désormais qu’il est bien l’un des meilleurs joueurs de la planète. Appliqué et décisif, c’est avec des ambitions assumées qu’il entame sa nouvelle saison.

Après une fin de saison et un Euro fantastique, Bale semble prendre conscience de l’immensité de son talent. Finaliste au titre de meilleur joueur UEFA 2016 aux côtés de Cristiano Ronaldo et d’Antoine Griezmann, le Gallois ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et entend bien marquer cette saison de son empreinte. Voici les 5 défis de Gareth Bale cette saison :

Etre finaliste au Ballon d’Or

Le musée de Cristiano Ronaldo devrait très certainement enregistrer un quatrième Ballon d’Or en janvier prochain. Si le Portugais est déjà assuré de faire parti de la fête, on peut pas en dire autant de ses potentiels dauphins. Des tendances se dégagent certes, mais les dés ne sont pas encore jetés et Bale a encore toutes ses chances. Son magnifique Euro et sa saison aboutie avec le Real conclue par une onzième Ligue des Champions sont des arguments de taille pour faire pencher la balance en sa faveur. Avec un début de saison déjà prometteur, le Gallois foulera à coup sûr les tapis rouges de Zurich où le gratin du football se donne rendez-vous chaque année. Ne voulant pas laisser un goût d’inachevé, le « Prince de Galles » va se donner les moyens de faire partie du podium.

Marquer plus de buts

Dès sa première saison à Madrid, Bale a annoncé la couleur en marquant 22 buts. La deuxième a été moins prolifique, mais il fera tout de même trembler les filets à 17 reprises, soit autant que James Rodriguez, la recrue phare de l’été 2014. La saison écoulée, Bale a encore élevé son niveau en scorant à 19 reprises, certaines de ses réalisations s’avérant même cruciales. Des statistiques encourageantes pour un joueur très souvent blessé, mais qui sont très en deçà de son vrai potentiel. S’il veut titiller Messi et Ronaldo, il devra obligatoirement élever ses standards. Le Gallois l’a justement compris. Entrée en lice réussie à Anoeta sur la pelouse de la Real Sociedad avec un doublé à la clé pour Bale, qui démarre idéalement le championnat et espère maintenir cette constance tout au long de l’exercice.

Eviter les blessures

Depuis son arrivée à Madrid, Gareth n’a encore jamais effectué une saison complète sans blessure. Le muscle soléaire lui joue très souvent de mauvais tours comme en témoignent ses problèmes récurrents au mollet gauche. La saison dernière, GB11 a été incapable d’aligner six match d’affilée. Malgré de nombreux efforts consentis, il n’arrive toujours pas à venir à bout de sa fragilité musculaire. On l’a même vu trouer ses chaussettes pour mieux laisser ses muscles respirer. Cet été, le Real s’est offert les services d’un nouveau préparateur physique, Antonio Pintus. Une bonne nouvelle pour Bale puisque les méthodes de l’Italien devraient lui permettre de réduire la fréquence de ses visites à l’infirmerie. Un nouvel élan a été fait en ce sens car lors du dernier test physique, l’intéressé a atteint le niveau 14, soit le maximum.

Assumer son rôle de leader

À quelques différences près, le Real possède un Cristiano Ronaldo sur chaque aile. Gareth Bale a toujours été un joueur an potentiel énorme et le fait de côtoyer la star portugaise lui a permis de mieux affûter son jeu et d’élargir sa palette. Quand on regarde bien, Bale joue un peu de de la même manière que CR7. Ils occupent tous les deux une position excentrée sur le terrain, repiquent dans l’axe pour armer des frappes puissantes. Par des déplacements intelligents, ils viennent couper les centres venus de leurs ailes ou conclure des actions qu’ils ont eux même initiées. Dans le jeu de tête, Bale est en constante progression et se rapproche là encore et de plus en plus du maître en la matière. Ronaldo reste le leader naturel des Merengue, son palmarès plaide pour lui, mais avec autant de similitudes nul doute que Bale est prêt à prendre la relève. Il l’a d’ailleurs prouvé à maintes reprises en l’absence du Portugais. Le premier match de la saison en est le dernier exemple en date.

Conquérir sa première Liga 

Gareth Bale n’a passé que trois saisons au Real Madrid mais son palmarès est déjà bluffant : deux Ligues des Champions, deux Supercoupes d’Europe, une Coupe du Monde des Clubs et une Coupe du Roi. Il lui reste tout de même un trophée majeur. Le Gallois n’a jamais remporté le championnat d’Espagne et en ferait une obsession. Son objectif cette année coïncide avec celui de son club, qui souhaite à tout prix redorer son blason au niveau national. En effet, depuis 2011, le Real n’a pas gagné la Liga. Le club peut compter sur Bale pour mettre fin à une disette qui commence sérieusement à peser.

Articles liés