Les expérimentations manquées de Zidane

zidane
ZIDANE – AFP PHOTO / JOSEP LAGO

L’entraîneur du Real Madrid traverse une crise sans précédent depuis son arrivée sur le banc. Les résultats comme le jeu proposé par son équipe sont des plus inquiétants.

Le Real n’y arrive plus. Après deux défaites consécutives en Liga et en Ligue des Champions, les critiques pleuvent sur les Madrilènes et leur coach. Face aux nombreux absents, Zidane a pourtant tenté plusieurs choses pour redresser la barre, sans succès. Certaines de ses expérimentations tactiques sont loin d’avoir fonctionné comme il l’aurait souhaité…

L’obsession du 4-4-2

Le technicien français fait une fixette sur le 4-4-2 losange. Certes les Merengues ont remporté plusieurs matchs dans ce système en fin de saison dernière, mais le Real éprouve actuellement beaucoup de difficultés à se procurer des occasions en jouant ainsi. Pire, quand il y arrive, les attaquants se montrent particulièrement inefficaces. Pourquoi ne pas tenter un retour au 4-3-3 avec, en attendant le retour de Bale, Asensio et Cristiano sur les ailes ?

Des joueurs évoluant à contre-emploi

Ces derniers temps, on a pu voir Cristiano évoluer en 9, Casemiro en défense centrale, ou encore Theo Hernandez ailier gauche. Un choix curieux de la part de Zizou, quand on sait à quel point les joueurs concernés sont plus efficaces et à leur aise à leur poste de prédilection…

Un discours trop protecteur

Depuis que le Real enchaine les mauvais résultats, Zinedine tient toujours le même discours face à la presse. « Je ne suis pas inquiet », « nous n’avons pas fait un mauvais match », « nous ne sommes pas en crise ». Bien sûr, il est important pour un coach de ne pas perdre son sang froid et savoir protéger ses joueurs. Mais sur-protéger à outrance et ne jamais reconnaitre le faible niveau de jeu produit n’a peut-être pas l’effet escompté, notamment sur un vestiaire qui a peut-être besoin d’être remué pour réagir.

Des changements tardifs et prévisibles

Zinedine Zidane semble manquer d’inspiration pour renverser une situation en cours de match. Ses changements à la 70e minute pour faire entrer Vazquez et Asensio sont prévisibles au possible, et n’apportent pas autant qu’espéré. Malgré les départs de Morata ou encore James, les possibilités sur le banc restent tout de même énormes et devraient permettre à Zidane de réagir plus tôt et de façon plus inventive quand son équipe n’y est pas.

Articles liés