Les grands gagnants de 2018

team
AFP – PHOTO JAVIER SORIANO

Une année ne fait pas l’autre, surtout en football. Preuve de cela, ces six joueurs du Real Madrid qui ont profité de 2018 pour aller de l’avant.

Marcos Llorente

Il aura fallu attendre l’arrivée de Solari et une absence prolongée de Casemiro pour voir exploser Marcos Llorente, assurément la belle surprise de cette fin d’année 2018. Lui qui se dirigeait tout droit vers un départ a fini par trouver du temps de jeu, et a profité de cette opportunité avec brio. Buteur en finale de Mondial des Clubs, le jeune Marcos passera assurément les fêtes de fin d’année le coeur léger.

Lucas Vazquez

L’Espagnol n’est peut-être pas le joueur le plus talentueux de l’effectif, mais force est de constater que cette année, tous les techniciens passés par le banc du Real Madrid, de Zidane à Solari, se sont régulièrement appuyé sur lui. Ces derniers matchs, Lucas s’est même installé dans le onze de départ, aux dépens d’Asensio et Isco.

Sergio Reguilon

À la recherche d’un suppléant pour Marcelo au poste de latéral gauche depuis longtemps, le Real aurait bien trouvé en 2018 ce qu’il cherchait, en la personne de Sergio Reguilon. Le canterano fait preuve d’une maturité rare pour son âge, est se montre performant à chacune ses entrées, contrairement à un certain Theo Hernandez, qui était à l’origine pressenti pour occuper ce poste. En 2018, Reguilon a réalisé son grand saut chez les A, avec succès.

Karim Benzema

Le Français aura vécu l’une de ses plus belles années en blanc. Buteur en demies et finale de Ligue des Champions, KB9 signe, dans l’ensemble, une année réussie et bien meilleure que la précédente. Cette saison, il est le meilleur buteur de l’effectif merengue (11) mais aussi le meilleur passeur (5, à égalité avec Bale).

Vinicius Jr

Régulièrement écarté des convocations à son arrivée du Brésil sous Lopetegui, le jeune Vini a enfin effectué ses débuts avec le Real, et a déjà montré, du haut de ses 19 ans, qu’il avait tout d’un futur crack. Une année 2018 que le petit prodige recruté à Flamengo n’est pas près d’oublier.

Dani Ceballos

L’Espagnol est certainement l’un des rares à avoir vu d’un bon oeil le départ de Zidane. L’entraîneur français n’a jamais compté sur lui, au contraire de ses successeurs. Avec Lopetegui et Solari, Dani Ceballos a fini par trouver le protagonisme qu’il attendait tant et s’est montré très efficace dans l’entre-jeu madrilène. Une bonne année 2018 pour l’ancien du Betis.

Articles liés