Lopetegui : « C’était un match complexe mais l’équipe a su souffrir »

lopetegui
AFP – Photo Oscar J. Barroso

Julen Lopetegui s’est exprimé auprès de la presse après la courte victoire de son équipe (1-0) face à l’Espanyol ce soir.

Difficultés : « C’était un match complexe et difficile, nous avons manqué d’énergie en seconde période et perdu le contrôle. On a été meilleurs en première période. Ce sont trois points importants. »

Manque de fraîcheur : « Il y a eu de la fatigue… On a joué deux matchs très exigeants en seulement trois jours. Dans les 15 dernières minutes on manquait de possession. Les matchs après la Champions sont toujours dangereux, on le sait. »

Souffrance : « L’équipe a su souffrir quand elle n’avait pas le contrôle, ce qui a permis de rentabiliser le but d’Asensio. Cela reste positif. »

Les supporters un peu déçus après le match face à la Roma : « Ce sont deux compétitions différentes. Il y a a des moments compliqués en Liga et c’était l’un d’entre eux. La Liga est comme ça. Nous avons su souffrir, et il faut savoir le faire pour gagner une Liga. »

Matchs souvent fermés au Bernabéu : « C’est possible, les adversaires doivent faire des choix. L’Espanyol verrouille, mais sait aussi attaquer. Mais ce qui nous a fait le plus de mal c’est d’avoir perdu le contrôle. L’équipe a fait de gros efforts. »

Ramos monte beaucoup en attaque : « Ces situations se produisent parfois, on récupère un ballon et on aperçoit la possibilité de se projeter en attaque. Ce n’est pas une consigne de ma part, cela fait partie du jeu. »

Courtois semble souffrir dans son jeu au pied : « Il a les conditions pour être en mesure de bien faire, et il va à coup sûr s’améliorer. Je ne vais pas insister sur un problème qui n’existe pas. Il a une bonne maîtrise du ballon, une bonne frappe. Quand une relance n’arrive pas, ce n’est pas toujours de la faute du gardien. »

Comment évaluez-vous Odriozola et Marcos Llorente : « De façon très positive. Pour des joueurs qui n’avaient pas encore joué, c’est positif. Les deux ont fait un match complet. »

Pourquoi Vinicius a-t-il été écarté : « Nous l’avons mis parce que nous avions 48 heures et ce matin nous devions évaluer comment ils étaient tous. Au final c’est Valverde qui est resté, rien de plus. »

Beaucoup de joueurs espagnols à Madrid : « Je ne regarde pas la nationalité des joueurs quand je fais une composition d’équipe. Nous avons beaucoup de bons Espagnols et beaucoup d’entre eux connaissent la maison. C’est une valeur ajoutée. Mais quand on fait le onze, on ne regarde pas la nationalité. Ce sont tous des joueurs de Madrid. »

Articles liés