Lopetegui : « Il faut assumer les critiques, c’est le Real Madrid »

lopetegui

Julen Lopetegui s’est exprimé en conférence de presse avant le déplacement du Real Madrid en Liga, demain après-midi chez le Deportivo Alavés.

Forme de l’équipe : « Nous avons quelques blessures, comme celles de Marcelo, ou Carvajal qui sera absent plusieurs semaines. L’appendicite d’Isco, les petites gênes de Bale… Ce sont des choses qui arrivent compte tenu de la dynamique de nombreux matchs. Plus il y aura de joueurs disponibles, mieux ce sera pour nous. »

Les critiques : « C’est le Real Madrid, il faut assumer les critiques. Ce qui compte ce sont les sensations que nous avons avec les gars. Il y aura de meilleurs comme de mauvais moments, mais il y a aussi des choses positives. Il faut corriger ce qui ne va pas, mais on continue avec une confiance absolue dans toutes les compétitions. »

Peu de respect pour Madrid : « C’est une façon de le voir. L’exigence est maximale au Real. Nous avons le même nombre de points que le premier en Liga et en Champions. Je n’ai aucun doute que nous allons suivre la même lignée que contre Rome. Certes nous avons perdu trois points à Moscou, mais nous n’avons pas eu de chance. Maintenant nous sommes concentrés sur Alavés, une équipe qui n’a pas perdu depuis 6 matchs et qui va nous obliger à faire un grand match. »

Comment va Bale ? « Gareth est un joueur important pour notre équipe. Il a détecté à temps les gênes musculaires dans le derby, ça aurait pu aller plus loin. Maintenant il est prêt. »

L’adversaire : « Il faut connaître et respecter le rival au maximum, et toujours rester concentré sur ce que nous avons à faire. L’équipe a montré un très bon visage dans certaines situations et on va tenter de consolider cela. Je m’attends à un match d’une grande exigence. L’adversaire a les idées claires et exploite bien ses ressources. Nous devrons faire un grand match pour gagner. »

Se sent-il menacé ? «  »Un entraîneur doit assumer ce qui est mauvais, jamais de ce qui est bien. Si j’ai peur pour mon poste ? Non, l’entraîneur n’a pour but que de bien préparer l’équipe pour le prochain match. Nous n’analysons pas ce que les gens peuvent penser. On travaille au jour le jour pour progresser. Les objectifs du club sont intacts. Nous voulons nous améliorer, comme toutes les équipes. Il faut respecter toutes les opinions, c’est logique dans une équipe comme le Real Madrid. Nous on travaille de l’intérieur, on voit les joueurs, on sait que l’équipe est déterminée et que parfois elle a réussi à très bien jouer. Le bilan se fait en fin de saison. »

Une finale pour lui demain ? « Je traite chaque match comme s’il s’agissait d’une finale, on aborde tous les matchs de cette façon à Madrid. »

Deux latéraux titulaires absents : « Ils sont blessés et nous ne pouvons rien y faire. La confiance est maximale pour celui qui va jouer. Quand quelqu’un est absent, une porte se ferme, mais une autre s’ouvre. »

Traitement de la presse : « Je ne suis pas très attaché à la façon dont me traite la presse, ce que j’observe chaque jour c’est le travail des joueurs à Valdebebas. Il y a des moments compliqués, mais nous serons capables d’atteindre les objectifs. Nous sommes ex-æquo avec les premiers en Liga, et en Champions League on va se qualifier. Excepté la première période face à Séville, le ton a été positif et parfois même brillant. »

Le Real qui encaisse en premier, et se retrouve toujours derrière au score : « C’est quelque chose qui nous préoccupe, c’est vrai. Il est difficile de remonter à chaque match et nous ne voulons pas que ce soit le cas. C’est un point que nous devons clairement améliorer. »

Articles liés