Lopetegui : « Les buts viendront »

Lopetegui
AFP – Photo Raddad Jebarah

L’entraîneur du Real Madrid, Julen Lopetegui, s’est exprimé auprès des médias après le match nul (1-1), concédé au Bernabéu lors du derby madrilène.

Bilan du match : « Nous aurions mérité de gagner, pour le jeu qu’on a proposé, pour le caractère qu’on a montré. L’équipe est montée en puissance, elle a prouvé qu’elle était capable de se surpasser, en finissant par être supérieur à son adversaire. On a eu des occasions nettes, mais le football est une question de buts, pas de mérite. On a bien joué, on s’est bien battu. »

La blessure de Bale : « Nous allons attendre demain, ce sont des douleurs musculaires et par précaution, nous avons décidé de le faire sortir. »

L’entrée de Ceballos : « Il le fallait, pour avoir le contrôle du ballon dans le camp adverse.  Il a fait une très bonne entrée. »

Deuxième match de suite sans marquer : « Nous nous concentrons sur ce match. Les sensations sont positives. L’équipe a fait preuve de caractère. »

Première de Vinicius : « Nous avons compris que la fin de match nécessitait de la vitesse, et Vini en a, c’est pour ça que nous l’avons fait entrer. »

Modric fatigué : « Luka va de mieux en mieux, il a accumulé beaucoup de matchs intenses. C’est un joueur fantastique. »

Lopetegui s’est ensuite présenté en conférence de presse

Pourquoi n’ont-ils pas gagné le match ?

« Parce que nous n’avons pas marqué… Globalement je pense que nous avons été vraiment supérieurs. En face ils ont surtout profité des pertes de balles. En seconde mi-temps on a réussi à ce qu’ils ne réussissent plus à sortir de leur camp. Nous avons été supérieurs et nous avons surmonté des blessures, et de la fatigue après un match difficile contre Séville. »

Quelle saveur gardez-vous de ce match nul ?

« Ça ne me préoccupe pas. J’en tire des conclusions très positives. L’Atleti fonctionne très bien en contre et en première mi-temps ils ont eu quelques occasions, mais nous aussi. Je suis fier car l’équipe a bien réagit au fil du match. »

Que cherchait-il à faire avec Vinicius ?

« Je cherchais de la vitesse, tout le monde commençait à fatiguer et ça aurait pu leur faire mal. Nous avons eu quelques situations, c’est dommage que nous n’ayons pas réussi à les concrétiser. »

Sept points perdus en une semaine…

« Ici, chaque match est une conquête. Tout le monde doit toujours être préparé. Dans la difficulté, l’équipe a montré ce qu’elle avait dans le ventre : de la fierté et du football. C’est la voie à suivre à chaque match. Si vous ne le faites pas, n’importe quelle équipe peut vous donner des frayeurs. »

Seulement deux buts marqués lors des quatre derniers matchs de Liga. Un problème d’efficacité ?

« C’est vrai, les données sont mathématiques. Mais mon interprétation est différente. L’équipe a eu, sauf en première période contre Séville, une très bonne attitude, un bon déploiement du jeu et s’est créé des occasions. Les buts viendront. »

Le Bernabéu a réclamé Mariano…

« Je ne suis pas au courant de ce que le stade a demandé ou pas. Les changements sont toujours effectués en fonction des besoins de l’équipe. Le jeu nécessitait de la vitesse et c’est pourquoi Vini est entré. »

Ceballos a amélioré le jeu. Mais pourquoi un milieu de terrain en plus ?

« Il est vrai que Dani a été très bon, il a également été accompagné par l’équipe. Il a montré beaucoup de personnalité, beaucoup de débauche physique et technique. »

Après le trébuchement du Barça, avez-vous l’impression d’avoir loupé l’occasion de frapper un grand coup dans cette Liga ?

« Nous ne regardons pas ce que font les rivaux, nous regardons les nôtres. L’important est le chemin que nous devons suivre, le chemin de la seconde période, celui de Rome, le chemin dans lequel nous nous sentons à l’aise pour que l’équipe montre son meilleur visage. »

Marcelo, Isco et maintenant Bale… Vous inquiétez-vous d’avoir autant de blessés ?

« Ça nous préoccupe un peu. Nous aimerions qu’il n’y ait aucun blessé. C’est un constat qui n’est pas bon. Pour Isco, c’est une appendicite, pas une blessure. Pour Marcelo nous espérons qu’il sera de retour dans quelques semaines, et pour Gareth, on va voir ce qu’il a. Mais nous devons chercher des solutions et croire à mort en l’équipe. Si un joueur sort, un autre viendra, tout comme Dani (Carvajal) aujourd’hui, qui a profité de son opportunité. »

Trois équipes à la lutte en Liga…

« Je n’ai jamais dit que ce serait une Liga à deux (Real vs Barça). Chaque match sera complexe et difficile. L’Atleti est une grande équipe, installée dans l’élite, avec des recrues incroyables et qui a réussi à retenir ses joueurs. C’est pourquoi je suis tant satisfait pour aujourd’hui. »

Articles liés