Lopetegui : « Si je serai là au Clasico ? Ce n’est pas à moi qu’il faut demander ça »

Lopetegui
AFP – PHOTO GABRIEL BOUYS

Après la courte victoire du Real Madrid face au Viktoria Plzen en Ligue des Champions (2-1), Julen Lopetegui s’est exprimé auprès des médias.

Etat de Marcelo : « Il a reçu un gros coup, il faut qu’on voit ça. Le diagnostic le plus précis nous l’aurons dans 48 heures. Je pensais que ça pouvait être musculaire, mais ce n’est qu’un gros coup. J’espère qu’il sera là au Clasico. »

Analyse : « Nous avons concédé un but et à la fin nous étions nerveux. Nous sommes dans une dynamique où nous avons du mal à marquer, le résultat a été priorisé pour briser une série négative. »

Problème de football ou de mental ? « Nous nous sommes créés beaucoup d’occasions, et des très claires, je crois que nous avons touché douze fois les montants lors des quatre derniers matchs. Leur but nous a inquiété, pas dans le jeu, mais au score. Nous avons mis un pied, il faut désormais mettre les deux et gagner en tranquillité. »

Peut-il garantir que samedi, il sera toujours l’entraîneur ? « Ce n’est pas à moi qu’il faut poser la question, je pense déjà à dimanche et dès demain nous commencerons à nous préparer pour ce match. »

Les sifflets du Bernabéu : « Je n’ai rien senti de spécial, le public nous traite incroyablement bien, comme l’autre jour face à Levante. Le public voulait une victoire plus nette et c’est peut-être pour ça qu’il y a eu quelques sifflets. Le public est souverain et a toujours raison , mais l’important c’est la victoire et de briser cette mauvaise dynamique. Je suis sûr que l’équipe va aller de l’avant maintenant. »

La crise est-elle réglée ? « Ça c’est à vous de le décider. Pour nous, il était important de gagner ce match. Nous voulions le faire de manière plus confortable, mais nous avons de nouveau manqué plusieurs occasions. »

Fin de série : « Les garçons avaient grand besoin de gagner et c’est ce qui me rend heureux, pour moi cette victoire est un tournant. C’est vrai que le match n’a pas été brillant, mais nous avons eu beaucoup d’occasions et nous méritions une victoire plus nette. Nous voulons travailler dans un environnement plus calme et pour cela, nous devons continuer à gagner, les victoires nous apporteront de la tranquillité. »

Lucas Vazquez latéral : « Il s’en est très bien sorti, nous avons choisi de le mettre là car cela nous paraissait plus adéquat avec peu d’espaces. Il a eu quelques soucis derrière, à se faire prendre dans le dos, mais il a été très bon, il a délivré une passe décisive. »

Ceballos absent : « C’était pour pouvoir mettre Valverde, qui travaille très bien et parce que nous pensions que c’était un match pour lui. Fede sera un joueur important pour Madrid. »

Il a l’air affecté : « Vous avez étudié la psychologie ? Je suis heureux, je souris peu mais c’est parce que je suis comme ça. Mais je vais bien, ça me fait plaisir que vous vous inquiétiez pour moi, mais je vais bien, je suis content de la victoire. »
Isco fâché de sortir : « Il avait un carton jaune, il venait aussi de faire deux matchs comme titulaire après un mois sans jouer. Il n’était absolument pas en colère. »

Sensations de l’équipe : « Quand il y a un moment de faiblesse parce que vous ne gagnez pas, l’équipe est plus sensible à toute situation négative. C’est pourquoi il est si important de gagner. Je suis fatigué, mais très content. Tous les matchs de Champions League sont complexes. »

Là où l’équipe doit s’améliorer : « Une équipe doit donner de l’importance à tous les aspects. La réalité c’est qu’il n’y avait qu’un seul match que nous ne méritions pas de gagner : Séville. »

Qualité du jeu proposé : « On peut mieux jouer, sans aucun doute, mais c’est aussi lié aux buts. Si on marque des buts, tout est plus facile. Mais oui, on peut mieux jouer. »

Articles liés