Lucas Vazquez titulaire contre le PSG ?

vazquez
LUCAS VAZQUEZ – AFP / Oscar Barroso

Alors que les incertitudes planent au-dessus du futur onze du Real, la possibilité que Lucas Vazquez soit titulaire fait son chemin. Il faut dire que l’ailier madrilène est en forme. 

Benzema et Lucas Vazquez chouchous injustifiés de Zidane ? Concernant l’Espagnol, la tendance lancée par une série de mèmes sur internet a pris du plomb dans l’aile depuis que le niveau exhibé par ce dernier rappelle ses meilleures heures à Madrid. Jamais ronchon, il s’efforce de démontrer sa valeur à chaque minute qui lui est accordée. Certes il a des limites, mais ses apparitions démontrent qu’il peut faire mal à n’importe quel type d’adversaire.

Cette saison, il accumule sept buts et dix passes décisives. De plus, sur ses dernières 31 titularisations, il n’a jamais connu la défaite. On pourrait arguer que les équipes affrontées lors de ces matches n’étaient pas du calibre du PSG. La question qui se pose alors est : peut-il débuter face à un tel rival ?

Provoquer sans cesse

Les options apportées par Lucas sont nombreuses. Quel que soit le système utilisé, l’ailier droit apporte une percussion sur chaque prise de balle. Il provoque son latéral, cherche à le passer et a cette faculté de sortir de ses dribbles autant vers l’intérieur du jeu que vers l’extérieur. Quand il est dans cette situation de un contre un, soit il élimine, soit il fixe avant de passer à Carvajal ou Modric venus s’incruster entre les lignes dans la surface. Contrairement à Bale, il repique peu vers l’intérieur du jeu, ce qui contribue à apporter de l’amplitude au Real. Écarter une défense, il le fait automatiquement. Autre option séduisante, son pied droit. Droitier jouant à droite, il se retrouve sur son bon pied pour centrer en cas de débordement. À la réception de ses envois, Cristiano Ronaldo est à l’affût.

Aucun effort n’est de trop pour lui

Ajoutées à toutes ces options offensives, le natif de Curtis apporte également une plus-value en défense. S’il est sur le terrain, il est garanti que Carvajal pourra profiter de son aide. Là où les replis de Bale sont parfois sujets au dilettantisme, ceux de Lucas sont appliqués au possible. Cette présence défensive suppose un autre élément : la possibilité de partir en contre-attaque. Il est certain que des ballons seront récupérés par les Madrilènes dans la zone que défendraient Carvajal et Lucas. À ce niveau-là, personne ne peut prétendre ne jamais faillir. Dès lors que la balle serait à nouveau dans les pieds merengues, le potentiel du numéro 17 pour attaquer l’espace serait bienvenu. On l’a vu durant les dix dernières minutes au match aller, laissez de l’espace sur les ailes, le Real se fera un plaisir de les dévorer. La contre-attaque reste une arme fétiche des joueurs de Zidane.

Profiter du fait qu’il ne déçoit presque jamais et faire rentrer Gareth Bale par la suite ? Ou alors compter sur l’imprévisibilité du Gallois dès le coup d’envoi et envoyer Lucas au charbon pour finir le travail ? Zidane est rompu aux choix difficiles. D’habitude assez consensuel, peut-être nous réserve-t-il une surprise…

Articles liés