Luka Modric en route vers le Ballon d’Or

Gokhan Balci / Anadolu Agency

Les éliminations prématurées de Cristiano Ronaldo et de Lionel Messi dans cette Coupe du Monde entrouvrent la porte à un nouveau gagnant cette année. 

Depuis 10 ans, le Portugais et l’Argentin règnent sans partage sur la planète football, et monopolisent à eux seuls les 10 derniers Ballons d’Or, la soi-disant consécration ultime pour un joueur de haut niveau. Mais cette année, plusieurs indicateurs laissent à penser que cette hégémonie est sur le point de prendre fin.

Cristiano favori mais… 

À nouveau vainqueur de la Champions League, et auteur d’une belle fin de saison avec le Real Madrid, Cristiano Ronaldo a également laissé une belle impression grâce à ses 4 buts en Russie. Malheureusement, le collectif uruguayen aura été trop fort pour la machine merengue. Toutefois, et même si les dernières années nous démontrent le contraire, les Coupes du Monde influent fortement sur le futur gagnant du Ballon d’Or. Seule imposture en 2010, Wesley Sneijder, Andrès Iniesta, voire Iker Casillas auraient dû, légitimement, être sacrés devant Lionel Messi.

D’autre part, France Football a repris la main sur l’attribution du sésame. En effet, depuis quelques années, la FIFA s’était affiliée à ce trophée, et les journalistes n’étaient plus seuls juges de son attribution. Capitaines et entraîneurs pouvaient voter. Mais depuis l’année dernière, ce sont à nouveau les journalistes du monde entier qui élisent le Ballon d’Or. Sur la base de ce seul système d’attribution, c’est Wesley Sneijder qui aurait été Ballon d’Or en 2010, par exemple.

Un Ballon d’Or comme juste récompense

Discret médiatiquement, mais non moins performant et sensationnel sur le terrain, Luka Modric ne laisse personne indifférent et ses extérieurs du pied ont de quoi faire lever tout un stade. Le génie croate est tout simplement le chef d’orchestre de ce Real Madrid qui a fait de la Ligue des Champions une dictature.

Cette année encore, et même si physiquement Lukita est sur la pente descendante, il n’en reste pas moins l’un des artisans de la victoire du Real Madrid en Champions League. Véritable leader technique au Real, il est aussi celui qui est en train de mener la Croatie vers une performance historique en Coupe du Monde. Auteur de 2 buts en 4 matchs, soit autant qu’en 43 apparitions avec le Real cette saison, il ne se défile pas et fait preuve de caractère, à l’image de ce huitième face au Danemark. Si Luka a manqué le penalty de la gagne au bout des prolongations, il s’est présenté à nouveau face à Kasper Schmeichel lors de la séance des tirs au but. Cette fois-ci avec succès.

En Croatie, on réclame déjà le Ballon d’Or pour l’un des meilleurs joueurs de l’histoire du pays. Vainqueur de la Ligue des Champions, on peut espérer qu’une demi-finale, voire une finale de Coupe du Monde le placerait parmi les grands favoris. Dans tous les cas, Luka Modric est déjà notre Ballon d’Or 2018.

Articles liés