Modric : « On ne s’appelle pas le Real Madrid pour rien »

modric-cristiano
AFP / Photo Benjamin Cremel / DPPI

Le milieu croate Luka Modric est revenu sur l’année 2017 historique pour le club madrilène dans une interview pour FourFourTwo. 

La meilleure année : « 2017 a été de loin la meilleure année de ma carrière. Elle a été parfaite. On a gagné la Liga et la Ligue des Champions la même saison pour la première fois depuis les années 50. Après on a remporté la Supercoupe d’Europe, d’Espagne et le Mondial des Clubs. Personnellement, j’ai eu la chance d’avoir soulevé des trophées individuels et d’être intégré dans le onze type de l’année en Champion’s et en Liga. Si on ajoute à ça qu’avec la Croatie nous nous sommes qualifiés pour le Mondial en Russie, je pense que 2017 a été une année parfaite. »

Son meilleur rendement dans une finale : « Je crois que ce fut le meilleur match de l’équipe des 3 finales que nous avons joué et d’un point de vue individuel aussi. Quand je repense à cette finale, je ressens de la fierté. J’avais travaillé toute ma vie pour vivre ce type de moment et on a réussi à être la première équipe à remporter la Ligue des Champions deux fois de suite. »

L’importance du vestiaire : « L’effort dans le vestiaire pour faire l’histoire a été incroyable. On était tous motivés pour gagner et pour donner notre vie les uns pour les autres. Nous étions toujours contents et motivés quand arrivait le mardi ou le mercredi. Même si nous avions fait un mauvais match en Liga on savait qu’on pouvait régler ça en Ligue des Champions. »

La clé pour conserver le titre : « Le Real Madrid a toujours eu une mentalité de vainqueur. Cette attitude a été la clé et nous a aidé dans les moments difficiles, comme en prolongation contre le Bayern en quarts. Nous nous sommes toujours considérés comme de justes gagnants après chaque match. On ne s’appelle pas le Real Madrid pour rien. »

La Liga 2016/17 : « J’étais motivé parce que c’était un trophée que je n’avais jamais gagné. C’est très, très difficile de la gagner parce que tu affrontes des équipes comme Barcelone ou l’Atletico et ça ajoute une saveur particulière à ce trophée, tous les matchs sont des finales. Je pense que c’est le championnat le plus difficile et j’espère que ce ne sera pas la dernière fois que je le gagne. »

La saison actuelle : « Les résultats ne sont pas ceux escomptés, mais c’est le football. La saison dernière, ça se passait bien, on gagnait des matchs dans le temps additionnel. Cette saison, on joue assez bien mais ce n’est pas suffisant. Je n’ai pas de doute sur le fait que c’est une crise temporaire et qu’on atteindra nos objectifs d’ici la fin de saison. Notre objectif est de défendre nos titres. Je ne peux pas dire que ce sera facile mais j’aurais toujours confiance en nos qualités. »

Jouer sous les ordres de Zidane : « C’est un honneur, parce que c’est l’un des meilleurs joueurs de tous les temps, une légende. Nous étions tous très contents quand nous avons su qu’il serait notre entraîneur et sa présence a toujours été un moteur pour donner le meilleur de nous sur le terrain. C’est clair qu’il m’a aidé à m’améliorer dans mon jeu et ma technique. Je suis toujours à l’écoute de ses conseils et notre relation est très forte. »

Cristiano : « Avant tout, c’est une personne fantastique et toujours prête à aider. Sa façon de travailler n’a pas d’égal. Il s’investit beaucoup sur le terrain et s’entraîne pour s’assurer que sa forme physique soit toujours optimale. Son succès n’a rien à voir avec la chance, il le doit à son travail et son talent. L’avoir dans ton équipe c’est incroyable. C’est un joueur de très haut niveau et c’est un plaisir de pouvoir jouer avec lui. Il rend meilleur les joueurs autour de lui. Il est toujours à la bonne place au bon moment pour faire le geste parfait qui nous permet de gagner des matchs. »

Articles liés