Prêtés par le Real cet été, que deviennent-ils ?

L’été dernier, ils sont 7 à avoir été prêtés par le Real Madrid, en Espagne ou à l’étranger. Partis pour s’aguerrir ou (re)trouver du temps de jeu. À quoi ressemble leur saison jusque là ? 
Fabio Coentrao – AS Monaco

L’international portugais (51 sélections) était parti du Real Madrid pour retrouver du temps de jeu, notamment en vue de l’Euro 2016. Barré par Marcelo à Madrid, il a donc opté pour Monaco, premier concurrent supposé du PSG et qualifié pour la Ligue Europa. Et à la mi-saison, c’est un maigre bilan que le natif de Vila do Conde affiche : 7 titularisations seulement en Ligue 1, pour un total de 8 matchs et 2 buts, et 3 matchs en Coupe d’Europe, où Monaco à d’ailleurs été éliminé dès les phases de poules, dans un groupe où ils étaient pourtant favoris avec Tottenham. De plus, les blessures n’ont pas épargné le latéral gauche de 27 ans, puisqu’il aura été victime d’une entorse au genou, contractée dès la 7ème journée de Championnat.

monaco-fabio-coentraoNotre avis : Il sera compliqué pour lui de revenir à Madrid et de prétendre à une place de titulaire. Outre sa saison moyenne réalisée sous les ordres de Jardim, il est barré par la concurrence de Marcelo, ainsi que de Danilo et Nacho, tous les deux polyvalents, le Real serait en plus sur les rangs pour un nouvel arrière gauche (Gaya, Moreno..)

Lucas Silva – Olympique de Marseille

Le jeune milieu de terrain brésilien était bien parti à l’OM. Son duo formé avec Lassana Diarra avait laissé entrevoir ses qualités, et une marge de progression. Mais l’international espoir a depuis baissé le pied. Arrivé à l’OM grâce à la présence de Michel, ancien de la Maison Blanche, Lucas Silva a disputé 14 matchs de Ligue 1, dont 8 comme titulaire. Il a joué tous les matchs de son club en Ligue Europa, et devrait affrontera l’Athletic Club de Bilbao lors des 16èmes de finale. Le conditionnel est employé ici car le club phocéen ne souhaiterait plus conserver l’ancien de Cruzeiro jusqu’à la fin de saison, ses prestations étant jugées trop insuffisantes. Mais le Real Madrid, qui possède déjà pléthore de milieux de terrains acceptera-t-il de revoir Silva plus tôt que prévu ?

lucas-silva-a-tout-mise-sur-l-om-malgre-l-ol-iconsport_dim_200915_08_32,121747Notre avis : À son arrivée en Espagne, il y a un an, le coût de son transfert avait fait jaser. Néanmoins, Silva avait quand même disputé quelques matchs, avant d’être prêté à Marseille donc. Mais si ses performances sont déjà jugées insuffisantes en France, quand sera-t-il au Real ? Il est compliqué de l’imaginer revenir un jour au Bernabéu.

Asensio et Burgui – Espanyol Barcelone

La saison des deux jeunes joueurs offensifs est très contrastée. D’un côté, Marco Asensio (19 ans) qui s’est très vite imposé. Il a déjà joué 15 matchs de Liga pour sa première saison dans l’élite, dont 14 en tant que titulaire. L’Espagnol n’a certes pas marqué, mais son association avec Caicedo en attaque est très intéressante. Positionné en soutien de l’attaquant, la vivacité et la technique du vainqueur du Championnat d’Europe des moins de 19 ans avec l’Espagne en font le pendant idéal de l’Équatorien.

De l’autre, Burgui. Lui aussi effectuait ses débuts en Liga BBVA, mais il n’a pas connu la même réussite. Titulaire à une seule reprise sur les pelouses espagnoles, l’attaquant originaire de Llerena est tout de même entré en cours de jeu à 13 reprises. Pour aucun but ou passe décisive en championnat. Le jeune espagnol (22 ans) a tout de même inscrit 1 but contre Levante en Coupe du Roi, ce qui a permit à son club de se qualifier pour la suite de la compétition.

asensio penNotre avis : Option gagnante pour Asensio, qui confirme son potentiel et les espoirs placés en lui. Il devrait logiquement revenir au Real le 30 juin prochain, et avec Zidane aux commandes, il aura peut-être un rôle à jouer au sein des stars madrilènes. Quand à Burgui, son rendement n’est pas suffisant pour intégrer l’équipe première à court terme. Il sera certainement prêté à nouveau, ou cédé à autre club.

Diego Llorente – Rayo Vallecano

Le défenseur avait quitté le Real pour un autre club de Madrid, le Rayo Vallecano, avec pour objectif de faire ses gammes en Liga BBVA. Et cela s’avère payant. Titulaire lors de tous les matchs disputés par son club, soit 17 fois en Liga, l’Espagnol de 22 ans a même inscrit 1 but. Alors même si son club est 19ème et avant-dernier au classement, cela n’empêche pas le natif de Madrid de réaliser une bonne saison. Le Rayo Vallecano est également la pire défense de l’exercice en cours, avec 41 buts concédés. À noter que lors du la victoire du Real Madrid 10-2 lors du derby, Llorente n’était pas convocable.

llorente-antes-de-su-clasico-no-pienso-en-el-madrid-alli-solo-juegan-los-mejoresNotre avis : Malgré les difficultés de son club, Llorente, pilier du Castilla lors des années précédentes, réalise un exercice correct. Pour une première saison complète en Liga, on a vu pire. Pas sûr en revanche qu’il ait une place en équipe première lorsque son prêt touchera à sa fin.

Alvaro Medran – Getafe

Encore un Canterano parti chercher de l’expérience dans une autre écurie de première division. Le jeune milieu de terrain (21 ans), capitaine du Castilla la saison dernière, a été prêté a Getafe pour une saison l’été dernier. Mais après seulement 7 matchs de Liga joués, l’international espoir espagnol a été victime d’une fracture du péroné et a été opéré à la mi-octobre. La durée de son indisponibilité est estimée à 4 mois.

blanquiazul-javi-lopez-pugna-por-balon-con-medran-del-getafe-partido-disputado-este-sabado-power8-1440272853241Notre avis : Difficile de juger un joueur sur si peu de matchs. Sa blessure ne va pas l’aider. Tout ce que nous pouvons lui souhaiter c’est qu’il revienne en forme.

Fernando Pacheco – Deportivo Alavés

Seul joueur a être prêté en division inférieure (Liga Adelante), le portier de 23 ans est un titulaire indiscutable dans son club, leader de son championnat. Il a encaissé 17 buts en 19 matchs joués, soit moins d’un par match, et effectué 42 parades. Il a notamment recalé Goitia (ancien de Malaga et du Bétis Séville) sur le banc de touche.

Notre avis : Pas d’avenir pour lui au Real Madrid, mais il réalise là une belle saison, ponctuée par une 1ère place en Liga Adelante. S’il contribue à faire monter le Deportivo Alavés en Liga BBVA, nul doute que des propositions devraient arriver sur le bureau de Florentino.


//

Articles liés