Sergio Ramos : « Il n’y aura pas de pasillo et point »

ramos

Le capitaine Sergio Ramos s’est présenté en conférence de presse à la veille de la demi-finale de Ligue des Champions face au Bayern Munich.

L’expérience de ces rendez-vous
Pour le Real, avoir l’opportunité de disputer une nouvelle finale est une motivation supplémentaire. C’est un prix au sacrifice et à la constance. Nous avons acquis cette expérience et nous savons ce que cela signifie de pouvoir jouer une finale. Nous sommes à un pas de Kiev et j’espère que cela sera le cas.

En Allemagne, ils trouvent le résultat immérité 
Nous avons le maximum de respect pour tous, mais nous pensons différemment. Nous parlons sur le terrain. L’histoire du Real est ainsi, que celui qui a des doutes regarde dans les archives. Nous ne nous relâchons pas et nous allons défendre et repartir comme s’il y avait 0-0.

Le plus méritant : le doublé (Liga, Copa) ou la Champions ? 
Le Barça a fait une grande année. Ils ont gagné deux titres, la Copa et la Liga. Gagner la Champions a ce quelque chose en plus qui équivaut voire vaut plus, mais pour moi ce serait deux très grandes saisons : pour eux et pour nous.

L’expérience de la Juventus 
On a appris un peu plus de cette expérience. Je pense que le plus important est de repartir comme à 0-0.

Pasillo au Barça
Ce qu’a dit Zizou me va. Il n’y aura pas de pasillo et c’est tout. Qu’ils jouent leur compétition et nous la nôtre, à savoir éliminer les allemands et jouer une autre finale.

Jouer latéral 
Cela peut être une option, c’est la même chose pour moi. Je joue central depuis quelques années mais avec l’expérience des années, j’ai cette facilité d’adaptation. Il y a des coéquipiers qui le font très bien et pour remplacer Carvajal il y aura quelqu’un du même niveau ou qui essayera.

À un pas d’une troisième finale consécutive…
Je donne de l’importance à tout. Nous rendons facile l’impossible, ce que jamais personne n’a réussi. Cela paraît simple d’être en course pour une troisième Ligue des Champions consécutive et cela nous motive chaque jour pour continuer à battre des records.

L’importance des supporters
J’en profite pour faire un appel au Bernabeu. C’est un privilège pour nous de pouvoir jouer une finale à la maison, nous avons besoin de cet amour et ce soutien. J’ai vécu des soirées magiques en ressentant cette chaleur des fans.

Attaquer les matchs
C’est l’une des vertus de ce Real Madrid. Nous étudions bien où pourrons nous faire mal à l’adversaire. À 1-1, eux devaient marquer et nous leur avons fait mal en contre-attaque. Le plan de jeu sera similaire. J’espère que nous pourrons en profiter.

Si l’équipe se sent invincible 
Je savoure énormément la Champions, parce qu’après tant d’années à être tombés en huitièmes, arriver autant d’années consécutivement en demies ou en finale… Nous ne sommes pas invincibles. Il arrivera un jour où le Real tombera et une autre équipe gagnera la Champions.

Ce que signifierait aller à Kiev
Ce serait une récompense au travail au vu des efforts que cela demande pour atteindre une demi-finale.

Marco Asensio 
Je lui souhaite un avenir au Real car ce sera bon pour tous. C’est une réalité, cela va déprendre de lui. Il est difficile d’arriver ici mais encore plus dur d’y rester. C’est un enfant très calme qui a son destin entre ses mains et nous espérons qu’il en profitera.

Marcelo 
Depuis son arrivée, je peux te raconter mil anecdotes. Le Real t’éduque en tant que personne et en tant que professionnel. Il a beaucoup d’expérience et a tout gagné.

L’apport de Zidane 
Les résultats parlent pour lui. C’est un grand entraîneur et nous sommes fiers de l’avoir en tant que leader du navire. Il a toujours été remis en question mais il a un palmarès et fait fermer les bouches.

Articles liés