Raphaël Varane : « C’est toujours une motivation de porter ce maillot »

AFP PHOTO / Yuri KADOBNOV

Raphaël Varane était aux côtés de Julen Lopetegui ce lundi soir en conférence de presse d’avant-match. Le très probable capitaine du Real demain a analysé la rencontre de demain.

Comment il aborde ce match (stade dans lequel il a été champion du monde)
Ce stade sera toujours spécial pour moi compte tenu de ce que j’ai vécu ici cet été. Et la motivation est toujours maximale car nous avons un match de Champions contre un adversaire difficile à jouer. Nous devons être à 100% et on se prépare bien pour cela.

Les contre-performances face aux grosses équipes
Cela ne nous préoccupe pas. On sait de quoi nous sommes capables, nous avons une grande équipe avec un effectif complet et on sait qu’on peut battre n’importe quel adversaire. La saison est longue. La Liga se joue journée après journée tandis que la Ligue des Champions est une autre compétition. Les adversaires savent ce que nous sommes capables de faire et ils nous attendent. Nous devons appliquer ce que le mister nous demande et penser uniquement au groupe. C’est comme ça que nous aurons des résultats.

L’horaire (22h00, heure locale)
Je ne pense pas que ce soit l’idéal, mais en tant que joueurs nous devons nous adapter à ces différents horaires. On n’a pas notre mot à dire. On ne décide pas, on s’adapte.

L’importance de l’expérience en Ligue des Champions
C’est vrai que j’ai plus de 60 matchs de Champions et l’expérience est très importante mais je pense que nous avons la qualité suffisante dans le groupe pour répondre à l’exigence d’un match de Champions.

C’est sa 8e saison au Real. Le secret pour être motivé à chaque match ?
Je ne crois pas qu’il y ait de secret, porter ce maillot est une motivation et chaque saison, nous faisons face à de grands défis. Je suis jeune et j’ai beaucoup d’expérience dans cette équipe, je veux toujours donner le meilleur.

Keylor ou Navas demain ? 
Je ne sais pas qui jouera, mais nous avons la chance d’avoir d’excellents gardiens. Pas deux, mais quatre. Ce poste est très important, nous voulons avoir le contrôle du jeu et toujours avoir confiance en notre gardien. On a confiance en eux et je pense que la concurrence les rend tous meilleurs.

Articles liés