Raúl va devenir entraîneur !

C’était dans les tuyaux depuis l’arrêt de sa carrière, c’est désormais officiel. L’avenir de Raúl González Blanco passera par le banc de touche puisque « l’Ange de Madrid » devrait devenir prochainement l’entraîneur des U18 (Juvenil B du Real Madrid).

L’ancien capitaine obtiendra officiellement son titre lors des prochaines classes préparatoires qu’organise la fédération espagnole au mois d’avril, et destinés aux anciens joueurs internationaux ou ayant évolué au moins 10 ans en première division.

L’ex-numéro 7 du Real, revenu au club le 30 juin dernier après un périple à Schalke, Al-Saad et New-York, cherche une place qui lui correspond et n’a jamais caché son désir d’entrainer. Selon Marca, il pense que c’est le moment opportun pour passer le cap. Les dirigeants, quant à eux, verraient d’un bon œil son arrivée sur le banc des U18, actuellement coachés par l’ancien coéquipier de la légende, Alvaro Benito, qui devrait, lui, prendre la succession de Guti chez les U19 (Juvenil A). Santiago Solari, l’actuel entraîneur de la réserve arrive en fin de contrat et ne devrait pas être prolongé.

Offres pour Guti

L’actuel coach des U19 est pour sa part en attente d’offres. Si aucune équipe de première division ne venait à s’intéresser à lui, il devrait logiquement prendre la succession de Solari. L’ami de Raúl a su convaincre par sa manière de gérer l’effectif et son style de jeu plus que plaisant qu’il a su faire déployer à son groupe.

Il y a quelques semaines, il a même affirmé ne pas refuser de prendre la succession de Zidane si l’opportunité se présentait : « Si demain le Real m’appelle, je dirais évidemment oui. Zidane est un très grand technicien et il faut reconnaître qu’il a fait de grandes choses ces dernières années. J’espère ne pas avoir cette possibilité trop prochainement ».

Raúl a quant à lui énormément voyagé avec les joueurs lors de leurs déplacements et a assisté à certains de leurs entraînements. Mais il a aussi et surtout suivi de très près la formation de La Fabrica en chaussant même les crampons à plusieurs reprises.

Lors de ses deux années au Qatar, il a débuté sa formation d’entraîneur en passant ses journées au bureau Aspire afin de re-visionner les matchs, assimiler des tactiques afin de, pourquoi pas, devenir une légende du coaching aussi immense qu’il le fut en tant que joueur.

Articles liés