Retour sur la prolongation de l’homme de la Décima

Un pied en dehors du Real Madrid il y a encore un mois, Sergio Ramos est désormais plus proche que jamais de prolonger son contrat avec une revalorisation salariale, base du problème.

Sergio Ramos

Mai 2014 : Le Real Madrid est sur le toit du monde et vient de conquérir la dixième Ligue des Champions de son histoire, également appelée ‘La Décima’, notamment grâce à un grand coup de tête de Sergio Ramos dans les cages de l’Atletico Madrid à la 92:48 qui permet au Real Madrid de revenir au score puis de dérouler en prolongations et de disposer des colchoneros sur le score de 4-1. De ce fait, le club lui offre une prolongation de contrat jusqu’en 2020 avec une revalorisation salariale à hauteur de 6,5 millions d’euros par saison, soit 2 millions de plus que son salaire actuel. Le défenseur madrilène n’est pas d’accord et en demande 10, mais accepte de poursuivre les négociations.

Septembre 2014 : Sergio Ramos exige toujours 10 millions. Florentino Pérez ne veut pas s’aligner et les négociations sont au point mort.

Décembre 2014 : Il se murmure que l’espagnol veut partir du Real Madrid et pourrait même partir gratuitement à l’issue de son contrat en 2017.

Juin 2015 : Florentino Pérez revoit son offre à la hausse : 7,5 millions. Le joueur en demande toujours 10 et orchestre, avec l’aide de son agent, un vrai-faux départ, demandant au club d’écouter les offres de Manchester United, qui est prêt à lui offrir 11 millions d’euros par saison, soit beaucoup plus que le club madrilène. SR4 se sert littéralement du club mancunien afin d’arriver à ses fins. Pérez reste ferme et ne veut pas céder à ses caprices de stars (exemples : Özil, Di Maria..).

Juillet 2015 : Florentino Pérez et Sergio Ramos se donnent rendez-vous en Chine, lors de la tournée de l’équipe. Le président lui affirme son envie de le voir rester au Real Madrid et surenchérit son offre à 9 millions d’euros plus 1 million en bonus selon son rendement. Les tensions se calment, le joueur est prêt à négocier et finit par accepter l’offre de prolongation. Il ne manque plus désormais que l’officialisation.

Sergio Ramos sait qu’au final, c’est bel et bien lui qui aurait été perdant dans l’affaire, comme tous les joueurs qui claquent la porte du Real Madrid.

Articles liés