Ronaldo : « Les dix premières années de ma carrière, je m’entrainais très mal »

r9

Les anciens joueurs du Real Madrid, Ronaldo et Roberto Carlos, ont été interviewés hier soir sur la radio Onda Cero. Le Brésilien Ronaldo est revenu sur plusieurs anecdotes qui ont ponctué sa carrière.

« Les dix premières années de ma carrière je me suis très mal entraîné, j’ai fait des erreurs. Je devais souvent courir autant que Roberto Carlos ou Cafu et je n’y arrivais pas. J’ai contracté beaucoup de blessures pendant les entrainements collectifs. »

« Florentino m’a dit un jour de rester plus souvent à la maison et de moins sortir. Je lui ai répondu que si j’avais une femme comme celle de Figo, moi aussi je serais plus souvent à la maison. (rires) »

« Je n’aurais jamais pensé que je j’aurais à arrêter le football à cause d’une blessure »

« Capello n’a pas été très malin, je ne le choisis pas parmi mes meilleurs entraineurs. »

« J’ai commencé à jouer au football en salle à l’âge de neuf ans. »

« Les meilleurs joueurs ? Entre Cristiano, Messi ou Neymar, j’inclurais aussi Luis Suarez. Je choisis Cristiano Ronaldo parce qu’il est de Madrid, mais on ne peut pas oublier à quel point Messi et Neymar sont bons. »

« J’aimerais beaucoup voir Coutinho au Real Madrid ».

« Zidane était phénoménal. Nous avons été confrontés à plusieurs reprises avec l’Inter et la Juve. Quand je me suis blessé, il est venu à l’hôpital pour me rendre visite. C’est comme ça que nous nous sommes rencontrés. »

« La relation que j’ai eu avec Del Bosque était incroyable. En un an nous avons gagné la Liga et le président l’a renvoyé. J’ai passé une grande année avec lui. C’est l’un des meilleurs entraineurs que je connaisse. »

« Le football espagnol est sans aucun doute le meilleur de l’histoire. Il a toujours attiré les meilleurs joueurs et a bonifié le football. »

« J’ai passé plus de nuits avec Roberto Carlos qu’avec toutes les femmes de ma vie réunies. »

« Depuis que Dunga est parti, la sélection brésilienne retrouve du respect. L’équipe joue bien en équipe à nouveau. Neymar est une icône absolue, mais il oublie parfois qu’il n’a que 24 ans et qu’il peut commettre des erreurs. »

Articles liés