Solari : « Je ne lis pas la presse sportive »

solari

L’entraîneur du Real Madrid Santiago Solari s’est présenté en conférence de presse avant d’affronter Valence en championnat demain soir (20h45).

Victoire à Rome : « Les bonnes vibrations sont très importantes. La joie de travailler, le sens des responsabilités et le travail quotidien représentent 80%, dans le football comme dans n’importe quel travail. »

Finale de Libertadores : « Mes sentiments sont partagés. D’un côté, c’est un honneur pour le Real Madrid et pour notre stade d’accueillir la finale de Copa Libertadores et le Clasico du foot argentin. Nous espérons qu’un stade avec notre histoire aidera à se que tout termine bien pour cette finale si compliquée. D’un autre côté je n’oublie pas les raisons qui ont apporté ce match ici. Que la finale doivent se jouer de l’autre côté de l’océan pour Buenos Aires a brisé beaucoup de coeurs. En particulier pour l’exemple donné aux enfants, et qu’une petite partie de notre société ait réussi à tout briser, c’est vraiment triste. »

Les critiques de la presse et leur impact : « Je ne lis pas la presse sportive, seulement la presse d’actualité générale. Je la lis tous les jours, pour mieux m’informer, ou peut-être me désinformer, je ne sais pas trop… Les joueurs sont tous des professionnels et ils travaillent très bien. Ils savent ce qu’ils font. Nous avons des jeunes, mais Ils sont dans cette situation depuis un moment, je ne pense pas que ce qui se dise à l’extérieur puisse les distraire. »

Affaire Isco : « C’est un sujet auquel je n’apporte pas plus d’attention que ça. Ce sont des décisions ponctuelles, comme je l’ai dit l’autre jour. Comprenez que je ne peux pas tout le temps être attentif à vos spéculations. Il y a 24 professionnels, tout le monde travaille et nous sommes ici pour prendre des décisions. »

Valence, l’équipe qui marque le moins en Liga : « Nous savons que c’est une équipe très organisée, très ordonnée tactiquement, et qui encaisse peu de buts. Nous devrons nous concentrer sur nos joueurs, sur notre talent et faire preuve d’agressivité sur le terrain. »

Llorente a dit qu’il allait discuter d’un départ en janvier : « Je ne sais pas ce qu’il a dit, mais je sais ce qu’il a fait : un grand match. Ce fut difficile pour lui car il n’avait pas joué depuis longtemps, il manquait de rythme, mais a réussi à jouer à ce niveau malgré cela. Il travaille à 100%, c’est un grand professionnel. J’espère qu’il continuera sur cette voie, qui garantit une carrière. »

Comment récupérer Isco : « Je fais ce que je considère être le meilleur pour chacun, nous sommes tous importants car nous sommes tous au Real Madrid. »

Articles liés