Solari : « Je suis très content pour Isco »

Solari
AFP – Photo Burak Akbulut

Santiago Solari s’est présenté en conférence de presse suite à la large victoire de son équipe (6-1) face à Melilla en Coupe du Roi.

Les notes du match

Qualifiés : « Nous sommes tous très heureux du travail réalisé, de l’engagement et de la solidité montrée par l’équipe. Content des buts d’Isco, Asensio, Vini, Javi Sánchez… des garçons de la Cantera qui sont un exemple pour ceux qui viendront après. Une belle soirée. »

La victoire : « Nous devions travailler avec énergie mais aussi avec joie. Melilla ne vous fait aucun cadeau et nous avons dû faire deux gros matchs. »

Canteranos : « C’est une joie immense. Javi est passé par toutes les catégories inférieures. J’ai un faible pour Fidalgo, non seulement pour sa qualité, mais aussi comme personne. C’est aussi un rêve pour Fran García. Un rêve, mais aussi un commencement. »

Carvajal et Vinicius à gauche : « Vini a joué à gauche et je n’ai aucun problème à ce qu’ils permutent devant s’ils le font de manière ordonnée. Carvajal a dû jouer à gauche mais il l’avait déjà fait plusieurs fois. »

Mondial des Clubs : « Le moment d’y penser n’est pas venu. Nous ne savons même pas qui y participera. Il manque la finale de Copa Libertadores. On se concentre plus sur ce qui est immédiat. On doit encore jouer contre Huesca, le CSKA, le Rayo… tous des matchs importants. Ensuite on pensera au Mondial, qui est une belle compétition que j’apprécie beaucoup. »

Sensations : « Qu’il y a beaucoup de joueurs qui sont bien et impliqués. Je suis heureux pour le groupe et pour chacun de ceux qui ont participé aujourd’hui. Les jeunes, les anciens et les canteranos. »

Match d’Isco : « Je suis très content pour lui. Dommage qu’il n’ait pas mis celle qu’il a piqué par dessus le gardien… Je suis heureux pour lui, pour Asensio, pour Vinicius. Ils peuvent tous être titulaires. Sinon, ils ne seraient pas là. Ensuite je dois choisir. La blessure de Mariano est la seule chose négative. Espérons que ce ne soit rien de méchant. »

Le marché des transferts : « Parler de cela ne fait pas partie de mes compétences. Je ne discuterai pas de ça. »

Articles liés