Solari : « Navas continuera d’être important »

solari
AFP – PHOTO GABRIEL BOUYS

Santiago Solari s’est présenté face à la presse pour analyser la victoire de son équipe, face à Leganés en 8ème de finale aller de Copa del Rey.

> Les notes du match

Une belle victoire
« Nous avons été très solides et nous avons mérité le résultat, contre un rival qui s’est très bien défendu et qui a très bien travaillé. »

Les gestes de rage de ses joueurs sur le terrain
« Madrid a toujours besoin de gagner et de marquer des buts, et quand nous arrivons d’un match dans lequel nous méritions de marquer alors que nous ne l’avons pas fait, c’est libérateur. »

Pellegrino a déclaré qu’il n’y avait pas penalty
« Moi ça me semblait être un pénalty, et en plus il y en avait un similaire, sur Odriozola aussi, quelques minutes avant. »

Qu’avez-vous pensé de Vinicius ? Est-il déjà mature ?
« Il avance à grands pas. Le talent il l’a toujours eu. Mais le développer et le faire au Bernabéu, avec d’autres grands joueurs, avec constance… cela en dit long sur sa confiance en soi et sa fraîcheur. Mais il n’a que 18 ans, j’insiste. Le football c’est exploser, et se maintenir en haut. La chose importante est qu’il se maintienne. Nous sommes très heureux de Vinicius et sa performance actuelle. »

A qui la faute si Isco ne joue pas ? À Solari ou Isco ?
« Il y a 24 personnes dans l’équipe et une partie de mon travail consiste à faire les compositions de départ. C’est certainement la partie la moins plaisante. »

Pourquoi tant de blessures ?
« L’explication est générale. Ce sont des joueurs qui évoluent au plus haut niveau depuis de nombreuses années, en club et en sélection. C’est exigeant quand les autres sont en vacances. Normalement, quand les blessures s’accumulent, et il est vrai qu’elles sont nombreuses, c’est lié à la haute compétition, à son travail. Il y a de plus en plus de matchs. Il y a 15 ans, il n’y en avait pas autant… »

Malgré les absences, Isco n’a pas joué. Le système est-il le problème ? Vous pourriez en changer face au Betis ?
« Je ne vais pas vous donner le onze du week-end prochain. Il reste plusieurs jours, on verra comment les joueurs récupèrent. Le système est un 4-3-3. C’est un système déjà utilisé par le passé. L’équipe y est adaptée. Mais oui, il y a d’autres systèmes. Le travail le plus ingrat est de faire les compositions. Il y a toujours des joueurs qui restent en dehors. »

Est-il ingrat de voir le Bernabéu à moitié vide ?
« Le Real Madrid compte des centaines de millions de fans dans le monde entier, dans tous les pays. Où que vous alliez, il y en a un. Tout le monde ne peut pas se rendre au Bernabéu. Le Real Madrid est la marque mondiale du football. Il y a toujours des gens qui regardent. Nous nous sentons toujours encouragés. »

Avec Vinicius, il se passe toujours quelque chose.
« Il assume, il est audacieux. Dans le football moderne, ce déséquilibre est important. Il sait aussi marquer des buts. Ce sont des choses difficiles à avoir dans le football d’aujourd’hui. Espérons qu’il continue de progresser. Qu’il n’oublie jamais cela. »

Pourquoi n’avez-vous pas misé sur Isco ?
« Aujourd’hui, nous avons fait un très bon match. »

Vous vous demandez pourquoi le Bernabéu n’est pas rempli ?
« Je le répète, il y a des centaines de millions de fans du Real Madrid dans le monde. Nous nous sentons toujours soutenus. »

Comment avez-vous trouvé Keylor ?
« Il a été très bon. Il s’est très bien entraîné. Il a tout mon respect pour son passé, son présent et son futur. Il continuera d’être important. »

Articles liés