Solari redistribue les cartes : Navas, Isco et Asensio, les grands perdants

L’arrivée de Santiago Solari sur le banc du Real Madrid a immédiatement redistribué les cartes au sein de l’effectif madrilène. Certains joueurs ont vu leur temps de jeu chuter suite à la nomination de l’Argentin.

Très souvent, après un changement d’entraîneur, certains joueurs en sortent gagnants et d’autres beaucoup moins. Au Real, trois madrilènes illustrent ce cas depuis la prise de fonction de Santiago Solari.

Navas

Indiscutable sous Zidane, et alternant avec Courtois sous Lopetegui, le Costaricien a vu la hiérarchie des gardiens complètement chamboulée ces dernières semaines. Solari semble accorder une confiance quasi-absolue au portier belge, n’hésitant pas à envoyer Navas au banc de touche. Keylor n’a disputé qu’un seul et unique match depuis que l’Argentin est aux commandes, contre l’UD Melilla en Copa. Navas voit son homologue belge lui être préféré en Ligue des Champions comme en Liga.

Isco

Opéré de l’appendicite, Isco peine à retrouver sa meilleure forme depuis ce coup d’arrêt. Figure principale du Real de Lopetegui, l’ancien joueur de Malaga passe au second plan depuis que Solari est à la tête de l’équipe, et ne comptabilise que 18 petites minutes de jeu sous l’Argentin, qui ne l’a titularisé dans aucune des quatre rencontres qu’il a dirigées jusqu’à présent. Cependant, Isco a pu bénéficier d’un temps de jeu conséquent lors de cette trêve internationale, puisque Luis Enrique l’a aligné d’entrée à deux reprises : contre la Croatie en Ligue des Nations, et face à la Bosnie en amical.

minutes

Asensio

Avec l’arrivée de Solari sur le banc, Asensio a vu son temps de jeu se réduire sérieusement, alors qu’il était régulièrement aligné auprès de Bale et Benzema en début de saison. En somme, il totalise 155 minutes passées sur le rectangle vert. Le Majorquin a disputé deux matchs, contre Melilla et le Real Valladolid, et est rentré en seconde période face au Celta, pas plus. Frustré, il n’a pas hésité à évoquer cette mauvaise passe dans une interview pour Movistar, réclamant le besoin de se sentir plus important au sein de la Casa Blanca.

En revanche, certains joueurs qui étaient auparavant « boycottés » par Lopetegui s’affichent de plus en avec Solari : Odriozola (360 minutes), Reguilón (315′) et Lucas Vazquez (290′) sont désormais des éléments cruciaux pour l’Argentin, et bénéficient d’un temps de jeu beaucoup plus important. Alvaro Odriozola est d’ailleurs le joueur le plus utilisé par Santiago depuis son arrivée sur le banc.

Articles liés