Supercoupe d’Europe : les notes

notes-real-seville

Le Real Madrid a remporté ce mardi soir le premier titre de la saison en s’imposant très difficilement face au FC Séville (3-2). Voici les notes de notre rédaction.

Casilla : 7 – Le portier ne peut pas faire grand chose sur les deux buts encaissés. 

⭐️ Carvajal : 10 – Au-delà de son but qui offre la victoire aux siens, Dani Carvajal a été rayonnant, défensivement mais aussi et surtout offensivement.

Varane :  8 – Très bon match du défenseur français. Serein et solide.

Ramos :  9,5 – Il partage la vedette avec Carvajal. Le capitaine merengue a une nouvelle fois répondu présent pour remettre ses coéquipiers sur la voie. Solide derrière.

Marcelo : 6 – Meilleur merengue lors de la pré-saison, le brésilien a étrangement été très timide aujourd’hui. 

Casemiro : 6 – Casemiro a perdu beaucoup de ballons et commis beaucoup (trop) de fautes même si son rôle l’y expose.

Kovacic : 7 – Le croate est sur la lancée de sa pré-saison. Il est très juste techniquement et n’a pas peur d’aller de l’avant pour casser les lignes adverses. 

Isco : 7 – Isco a fait de bonnes choses mais manque encore et toujours de tranchant dans les 20 derniers mètres. 

Vazquez :  9 – Le Super-Sub 2015-16 a retrouvé ses jambes de feu. De la première à la dernière, Lucas Vazquez n’a cessé de provoquer, causant l’expulsion de Kolo. Le duo avec Carvajal fonctionne.

Morata : 6 – Une performance mitigée, une nouvelle fois. Le canterano déborde d’envie et se montre intéressant dos au but mais il peine à se procurer des occasions.

Asensio : 8 – La pépite madrilène a mis son équipe sur la voie en nettoyant la lucarne de Sergio Rico en première période. Il a toutefois manqué de jus en fin de rencontre.

Modric : 6,5 – Une bonne entrée, mais sans plus. Le maestro madrilène n’est pas au point physiquement.

James : 7 – Le Colombien a réalisé une bonne entrée en jeu.

Benzema : 6 – Une entrée en jeu mitigée pour Karim Benzema qui ne disputait là que ses premières minutes de jeu de la saison. En espérant que ses pépins physiques soient derrière lui.


On a aimé : L’état d’esprit des madrilènes qui n’ont rien lâché.

Articles liés