Une trêve internationale qui tombe à pic

team
AFP PHOTO / CRISTINA QUICLER

L’équipe madrilène dispose de deux semaines de pause afin d’inverser la tendance actuelle.

Le Real Madrid est arrivé à cette trêve internationale en chute libre et c’est un euphémisme. Outre le nul concédé à Bernabeu contre l’Atletico de Madrid, les hommes de Lopetegui n’ont connu que la défaite lors des quatre derniers matchs.

Fort heureusement, le principal rival catalan est lui aussi à la peine en championnat, ce qui permet, pour l’instant, de rester au contact. À ce stade de la compétition, c’est le FC Séville qui pointe en tête de la Liga, chose qui ne s’était plus produit depuis 2007 !

La situation, bien que pas encore rédhibitoire, nécessite un virage à 180 degrés, tant sur le plan comptable que footballistique. Seuls 6 points séparent les douze premières équipes de Liga ce qui signifie que tout reste à faire dans ce championnat espagnol. L’obtention d’une victoire contre Levante dans deux semaines est donc primordiale pour relancer la machine merengue.

Ces deux semaines permettront avant tout de stopper la dynamique négative du club. En dépit du fait que Lopetegui ne disposera pas de tous ses joueurs, il aura l’occasion de faire une rétrospective des derniers matchs avec ceux qui seront présents, de réfléchir à la situation sans avoir la pression d’une échéance à court terme et de corriger les erreurs commises les dernières semaines.

Le match référence de l’équipe reste bien évidemment le 3-0 obtenu à domicile contre l’AS Rome. Il conviendra d’analyser les dernières rencontres afin de trouver quels sont les éléments qui ont conduits à une telle discrépance entre celles-ci et le match contre l’AS Rome.

Les internationaux convoqués se sont mis à disposition de leurs sélectionneurs respectifs cette semaine. La principale préoccupation de Lopetegui est qu’ils ne reviennent pas blessés de leur intermède national. Malgré le risque existant, la trêve internationale arrive au bon moment. Elle permettra à certains joueurs de changer d’air et de récupérer la confiance qu’ils ont perdue avec leur club. Pour les autres, elle leur servira à prendre un repos plus que nécessaire. De plus, les blessés pourront recouvrer de leur blessure et même reprendre tranquillement le chemin des terrains comme ce fut le cas pour Isco et Marcelo en ce début de semaine.

Articles liés