Varane : « Mon style de jeu ? L’anticipation »

varane
VARANE – AFP PHOTO / GABRIEL BOUYS

Dans une interview pour le magazine GQ Espagne, le défenseur Raphael Varane se livre sur ses débuts au Real, sa façon de défendre ou encore l’inflation folle du mercato.

Moment difficile : « J’ai vécu un moment un peu bizarre. C’était à l’époque de Mourinho. Au début de la saison je n’arrivais à rien et je ne savais pas pourquoi. Je ne jouais pas bien aux entraînements et je n’étais pas meilleur en match. J’ai parlé avec le Mister et il m’a demandé : ‘Qu’est-ce qui t’arrives ? Pourquoi tu es à ce niveau ?’, je lui ai répondu « je ne sais pas, j’essaye pourtant, mais cela ne vient pas, je manque un peu de confiance’. Trois jours plus tard, à 19 ans, il me mettait titulaire contre Manchester City. C’était un gros match et je ne sais pas si Mourinho connaissait ma personnalité, mais je l’ai pris comme un défi. Le match s’est très bien passé et à partir de là tout a commencé à aller mieux, la dynamique a changé. »

Son style de jeu : « J’essaie de jouer sur l’anticipation. Il n’y a pas besoin de toucher l’adversaire pour lui prendre le ballon. C’est ma façon de défendre, essayer de ne pas aller au sol pour commettre le moins de fautes possible, profiter de ma vitesse. Pour moi l’idéal c’est que le l’attaquant ne puisse rien faire, qu’il ne puisse même pas recevoir la balle. J’essaye que l’adversaire ne soit jamais dans une position facile pour jouer ou créer le danger. L’objectif est de réussir à intervenir avant que le danger n’arrive. »

Son arrivée à Madrid : « Tout s’est passé très vite. Je me souviens du jour où je suis arrivé comme si c’était hier. J’avais très peu d’expérience comme professionnel et les premiers jours je gardais surtout les yeux grand ouverts pour voir comment tout se passait. J’avais l’idée bien claire de travailler, travailler, et travailler encore. »

Zinedine Zidane : « Tout le monde de ma génération est fan de Zidane. Il n’y a pas de mot pour le décrire. En France c’est un demi-dieu pour toute ma génération. »

Le mercato fou : « Tout a radicalement changé. Je ne sais pas si ça continuera comme ça. C’est certain qu’il y a beaucoup d’argent dépensé pour des joueurs français comme Pogba, Dembélé, Mbappé… mais on paye pour la qualité. Ce sont des super gars que je connais bien. Après le prix est fixé par le marché, qui a évolué de façon incroyable ces dernières années. »

Articles liés