Zidane : « Avant vous disiez que j’avais de la chance et maintenant… »

zidane

Zinedine Zidane s’est présenté en conférence de presse en prévision du match de son équipe face à Alavés, demain à 16h15.

Beaucoup d’absents
« Les forfaits sont toujours pénalisants pour un entraîneur. Nous ne pouvons rien y faire. Cela peut arriver et aujourd’hui que nous devons y faire face. Pour demain, on va voir. Nous allons faire comme toujours, y aller pour gagner. C’est ce qui est bien avec le  football, nous avons déjà un match à jouer demain et nous voulons le gagner. »

Explications sur l’absence de buts marqués
« Non, je n’en ai pas. Nous avons eu des occasions. Au final, nous n’avons pas réussi à marquer mais je ne suis pas préoccupé et je ne ressasse pas non plus ce qui s’est passé. Nous l’analysons, comme toujours, pour essayer de faire mieux. Le plus important c’est de se crée des occasions. J’aurais été préoccupé si nous n’en avions pas eu, surtout avec les joueurs que nous avons. Mais nous en avons eu. Ça va finir par rentrer et j’espère que ce sera demain. »

Différence de traitement arbitral ?
« Je ne vais pas commencer à parler de cela car je n’ai jamais parlé des arbitres et je ne vais pas m’y mettre. Ils essayent de faire le travail et nous ne cherchons aucune excuse. Nous voulons être performants et continuer notre travail. C’est un mauvais moment pour nous mais je suis content de ce que font les joueurs. Il ne faut pas regarder plus loin. »

Le manque de chance
« Ha bon ? Maintenant je suis un poissard ? Avant j’avais de la chance et maintenant je n’en ai plus (rires)…. Si si, ne vous inquiétez pas, j’ai toujours cette chance d’être ici et j’en profite au maximum. Cela fait partie du football, mais comme nous avons un match dès demain, nous pouvons rapidement changer cela, et c’est ce que nous allons faire. »

5 journées et déjà 7 points de retard
« Tout le monde a son avis. Nous nous ne pensons pas que cette Liga est perdue. Elle vient de commencer. C’est encore très long et nous allons poursuivre notre travail. Chaque équipe va connaître un mauvais moment et nous serons là pour en profiter. Même si j’étais dans l’autre camp, et que j’avais sept points d’avance, je ne penserais pas que la Liga est jouée. Si nous voulons remporter la Liga, nous allons devoir renverser la vapeur. Quand je suis arrivé, nous avions beaucoup de points de retard et dans le football tout peut arriver. Il reste encore 33 matchs. »

Quel problème a Toni Kroos ?
« Après le match à San Sebastian Il a ressenti une gêne au niveau des côtes et nous ne voulons pas prendre de risques. J’espère que ce n’est pas grand chose et que dès mardi il sera avec nous. Aujourd’hui, il souffre un peu et comme le match est demain, nous n’allons donc prendre aucun risque. »

Les critiques sur les rotations
« Je ne vais rien changer car je crois en ce que je fais. Nous sommes nombreux et les rotations ne changeront pas. Un joueur qui dispute 70 matchs par saison ça n’existe pas. Ce n’est pas qu’une question de physique mais aussi de mental. En plus nous avons beaucoup d’internationaux qui, au final, ne s’arrêtent jamais. Nous avons besoin du système de rotations et les critiques ne vont pas me faire changer d’avis. »

S’il est préoccupé depuis le dernier match
« Je continue de penser que nous avons eu 27 occasions et que le ballon n’a pas voulu rentrer. Nous n’avons pas fait un grand match mais pas un mauvais non plus. Désormais, je ne pense qu’au match de demain et à faire du mieux possible pour gagner. Nous ne pouvons pas changer ce qui est arrivé. C’est le football. Je ne vais pas me rendre fou pour un match perdu. »

Quand verra-t-on le meilleur Bale ?
« Je ne sais pas mais j’espère que ce sera très bientôt car il se sent bien. Nous verrons dans les prochains jours mais je le trouve en forme. »

Comment il encaisse ce mauvais moment
« Mon caractère est comme ça, je ne peux pas crier pour crier. J’aborde mon métier avec tranquillité car j’ai une très grande confiance en mes joueurs. Je suis serein et les joueurs également. »

Match spécial contre son fils Enzo qui joue à Alavés
« J’espère qu’il ne va pas marquer ! Je ne sais pas si ce sera étrange de l’affronter, mais je suis content pour lui car il travaille bien. Je ne pense pas beaucoup à cela. J’aurai sûrement quelques sentiments qui me viendront, mais le match se joue entre Alavés et le Real Madrid. C’est le plus important pour moi. »

Comment il a géré son évolution
« Je suis attentif à son évolution comme joueur mais je lui parle comme un père. Je ne suis pas son entraîneur mais son père. Lorsque nous parlons, ce n’est rien d’autre qu’une relation père-fils. »

Articles liés