Zidane : « Bien sûr que la BBC nous manque »

zidane
ZIDANE – AFP PHOTO / Glyn KIRK

Zinedine Zidane a répondu aux questions des journalistes à Valdebebas aujourd’hui, en prévision du match face à Las Palmas en Liga (demain, 20h45).

Carvajal et Bale : « Nous sommes contents, les deux sont de retour, il manque encore Kovacic, mais il sera de retour la semaine prochaine. Carvajal va bien et Bale aussi, ils ont fait leur deuxième entrainement en toute normalité. Ils ne seront pas convoqués demain, il faut laisser le temps nécéssaire à Dani. Pareil pour Gareth, il n’ira pas avec sa sélection. Il va rester ici pour travailler avec nous. »

Les critiques : « Ce sont des choses que je ne peux pas éviter. Je ne suis pas le meilleur entraîneur du monde, on m’a donné un prix pour ça et je l’accepte, mais je ne suis pas devenu le plus mauvais non plus. L’euphorie ou les choses qui se passent mal, je suis en plein milieu. Cela m’est aussi arrivé en tant que joueur. Il faut rester positifs, nous sommes les mêmes. Après deux défaites nous ne sommes pas satisfaits mais cela ne change rien à ce que nous voulons accomplir. »

Explication aux défaites : « C’est le football. Ça nous est aussi arrivé l’an passé. Et au final nous avons remporté des choses importantes. »

Peu de mémoire : « Tout ce que nous pouvons faire c’est continuer à travailler. Ce qui se dit en dehors nous ne pouvons pas le contrôler. »

Le Real joue mal : « Non, ce n’est pas vrai. Parfois, peut-être. Je ne pense pas que ce soit un problème de football, ce n’est pas tout le match ou tous les matchs. Il se passe quelque chose. Oui, nous pouvons certainement mieux jouer, mais ce n’est pas le problème. »

Les déclarations de Cristiano : « Les choses sont faites et vous devez les accepter. Je ne vais pas revenir sur ce qui s’est passé, je ne suis intéressé que par les joueurs que j’ai à  ma disposition. Ce que nous devons faire, c’est mettre plus d’envie, plus d’énergie dans ce que nous faisons. Tout le monde, chacun dans son rôle, et moi le premier. »

La trêve internationale : « Je ne sais pas encore quels joueurs vont rester. Pour Madrid, une trêve ce n’est jamais bon, car de nombreux joueurs s’en vont mais c’est la réalité et nous devons l’accepter. Il y a deux ou trois équipes dans chaque pays qui se trouvent dans la même situation, c’est comme ça. L’important est de travailler avec ceux qui restent. »

La BBC vous manque-t-elle ? « Bien sûr qu’elle nous manque, je veux que tous mes joueurs soient prêts. C’est un problème aussi quand ils sont tous là, mais je préfère ce problème là. »

Cristiano ne part pas avec le Portugal : « Oui c’est une très bonne nouvelle, car il ne s’est pas arrêté depuis longtemps. C’est bien pour lui qu’il puisse travailler ici tranquillement. »

Une crise ? « Ce n’est pas un moment agréable, mais ce n’est pas une crise non plus. Nous savons ce que nous devons faire et nous allons le faire. »

Son pire moment ? « Je ne pense pas que ce soit mon pire moment en tant qu’entraîneur. Je suis fort et je sais que quand tout va bien, c’est plus facile, mais nos joueurs ont démontré que quand ça devenait plus difficile, ils savaient faire face. Nous allons essayer de rapidement changer la dynamique. Nous allons montrer que nous sommes capables de nous sortir de là. »

Changement de système : « Nous pouvons jouer de plusieurs manières, dans de nombreux schémas tactiques différents, mais le sytème ne change rien à ce que nous devons faire. Cela ne dépend pas du système ni du fait que nous venons de perdre deux matchs. Vous verrez demain comment nous allons jouer. »

Articles liés