Zidane : « Des primes ? Je ne sais pas de quoi vous parlez »

zidaneZinedine Zidane s’est présenté devant les médias pour la traditionnelle conférence de presse avant de disputer la dernière journée de Liga et le titre au Riazor.

Pensez-vous que Grenade fera tout son possible pour battre Barcelone ?

« Je ne vais pas entrer là dedans. Je peux vous dire ce que nous, nous allons faire. Il nous reste une finale, et nous devons faire le meilleur match pour prendre les trois points. Nous n’avons rien d’autre en tête. L’important est de gagner demain. Le reste, comme toujours, je n’en parlerai pas. »

Il y a des rumeurs qui perturbent la compétition…

« C’est la même question et je te réponds la même chose. Je me préoccupe de notre match. Ça, nous pouvons le contrôler. Le reste, je ne le regarde pas et je ne l’écoute pas. Je ne m’intéresse qu’à ce que nous faisons. »

Faut-il légaliser les primes à des tiers (maletas) ?

« Je ne sais pas de quoi vous parlez. Vraiment. Je me concentre uniquement sur le match de demain. Je sais que c’est la dernière conférence de presse d’avant match et qu’il y a des questions. Nous nous concentrons seulement sur notre football et ce que nous voulons faire demain. »

Que doit faire Madrid au Riazor ?

« Entrer fort dans le match. Ce sera difficile, car c’est à l’extérieur. Le Depor est une bonne équipe, qui sait jouer au football, et devant son public ils voudront terminer la saison de la meilleure façon. Comme toujours, je pense que ce sera compliqué, mais nous sommes concentrés sur ce que nous avons à faire. Et si nous le sommes de la minute 1 à la fin, nous allons nous battre et gagner le match. »

Pensez-vous avoir gagné le droit de continuer au club ?

« Je ne sais pas si je l’ai gagné. Ce qui est important c’est le travail que nous avons tous fait, surtout les joueurs. C’est le plus important. Il y avait beaucoup de doutes, mais je n’ai rien gagné qui laisse à penser que je peux continuer. »

Comment va l’équipe ?

« Elle est en bonne forme physique. Les blessures sont derrière. »

Les joueurs de l’Atleti parlent de la finale de la Ligue des Champions comme le match de leur vie…

« Le match de notre vie, c’est demain, parce que nous jouons quelque chose d’important. Et après ce match, il y en aura un autre important que nous voulons tous gagner. Le match du 28 c’est du 50-50, et si quelqu’un dit le contraire, il ment. »

Il est arrivé avec l’équipe troisième en janvier et dans une ambiance tendue..

« Il y a longtemps que je suis dans ce grand club et le président m’a donné l’occasion de l’entrainer, et ce que je veux c’est remplir mes engagements, faire le maximum pour gagner les matchs. J’ai appris beaucoup de choses en cinq mois, ce n’est pas la même chose que d’entrainer le Castilla. Mais ça me plait beaucoup. »

Qu’avez-vous appris et qu’avez-vous promis aux joueurs ?

« Je n’ai pas promis quoi que ce soit. J’ai appris ce que c’est de jouer à ce niveau, tous les trois jours. Ça n’a pas été facile, mais je suis heureux et à l’aise. »

Allez-vous suivre le résultat de Barcelone ?

« Je ne le saurai pas avant la fin. Nous ne dépendons pas de nous, mais nous ne pensons qu’à notre match. »

James cherche à partir…

« Je lui demande la même chose qu’à tout le monde et c’est ce qu’il fait. Je ne vais pas entrer dans cette histoire parce que ce n’est pas nécessaire. Il a 23 ans et il doit décider. C’est pareil pour Isco et pour tous ceux qui jouent moins. Moi j’aime beaucoup James, et les autres aussi. Mais je dois choisir un onze. Je suis content de lui et je ne vais pas lui en demander plus car il est impliqué et donne le maximum, c’est un professionnel. »

Comment est la foi ?

« Nous l’avons. Pourquoi pas ? Nous avons gagné onze matches d’affilée et nous sommes à un point. Nous allons y croire jusqu’à la dernière seconde. »

Quel pourcentage de chance avez-vous de gagner la Liga ?

« Je ne vais pas le dire. On va gagner. »

Que pensez-vous de la liste de Deschamps pour l’Euro ?

« J’ai vu la liste et je ne vais pas commenter sa décision. Cela regarde Didier. Elle doit être respectée. Je ne suis qu’un simple supporter de l’Équipe de France et je serai toujours de son côté. »

Articles liés