Zidane : « Il nous reste le match le plus important »

zidaneÀ quelques jours de disputer sa première finale de Ligue des Champions comme entraineur, Zinedine Zidane s’est exprimé auprès des médias de l’UEFA.

Durant ces cinq mois à la tête de l’équipe, quel a été ton plus grand défi ?

« Tout le monde sait que lorsque j’ai pris les commandes de l’équipe il y a cinq mois c’était quelque chose de nouveau pour moi. Mais nous devions gagner des matchs et être prêts immédiatement. Nous avons travaillé dur dès le début, lors des trois premières semaines, pour préparer les matchs. C’était très important, surtout physiquement. Quand tu es dans ce club, tu dois toujours donner le maximum pour gagner. C’est ce que nous faisons. Nous avons atteint la fin de saison et il nous reste le match le plus important de cet exercice. »

Comment juges-tu la forme de tes joueurs et les difficultés auxquelles ils vont être confrontés en final ?

« Nous savons tous que ce sera un match difficile, mais nous l’abordons en bonne forme physique et mentale. La fin de championnat a été extraordinaire. Nous savons que ce sera difficile face à l’Atlético. Comme je l’ai dit, c’est du 50-50, et ce le sera de la première à la dernière minute. »

Quelle importance donnes-tu à une victoire à Milan ?

« Nous savons à quel point c’est difficile de remporter la Ligue des Champions. Ce n’est jamais quelque chose de facile, et c’est pour cela qu’on peut dire que nous avons déjà atteint notre premier objectif. Désormais, notre principal défi est de faire tout ce que nous pouvons pour la gagner. »

L’Atlético a démontré face au Bayern et à Barcelone qu’il est capable d’annuler des équipes qui aiment la possession, mais le Real Madrid a un style un peu différent. Quel match attends-tu ?

« Ce sera un match très compliqué. Ils défendront très bien, comme ils le font toujours. Mais on ne peut pas dire que l’Atlético soit seulement une équipe qui défend. Ils pratiquent également un bon football et il rendent les choses difficiles à leurs adversaires. Nous sommes conscients de cela, nous nous préparons pour et nous essayerons de jouer notre match pour ne pas nous faire de frayeur à la fin. »

Quels sont les points forts du Real Madrid ?

« Je crois que l’équipe, c’est le plus important pour moi. Bien évidemment, les joueurs individuellement peuvent faire des différences, mais notre point fort, c’est le groupe. Ils se sentent tous importants et ils connaissent leur place. Ils savent que nous ne pouvons remporter ce trophée qu’en jouant en équipe, en produisant des efforts pour les autres. »

Joueur, tu étais admiré pour tes performances magiques. Quel est le plus important pour toi depuis que tu es entraîneur, le beau jeu ou la gagne ?

« Nous essayons de faire les deux. Pour nous, le plus important est de bien jouer au football. Nous tenterons d’allier les deux et être ce jour là à notre meilleur niveau. Nous savons que si nous souhaitons gagner, ce qui est le plus important, nous devrons bien jouer. »

Tu as signé pour le Real Madrid à 29 ans et tu y es resté cinq saisons. Que signifie le club pour toi personnellement ?

« La meilleure chose qui me soit arrivée est d’avoir joué pour le Real Madrid. Je rêvais de jouer dans ce club, je le voulais, je souhaitais porter ce fameux maillot blanc. Et c’est devenu une réalité grâce au président, qui m’a amené ici en tant que joueur. Désormais, j’ai la chance d’entraîner le meilleur club du monde, ce qui fait de moi un homme heureux. »

Tu as remporté la Ligue des Champions en 2002 avec le Real Madrid. Pourquoi cette finale est si importante pour toi, sans parler de ton fameux but ?

« Surtout car c’était le seul trophée qui me manquait. La gagner avec le Real Madrid a été la cerise sur le gâteau. C’était la seule chose qui me restait à remporter, et je l’ai fait dans ce club, c’était merveilleux. Je l’ai également remportée au côté d’Ancelotti, quand il était l’entraineur et moi son assistant avec Paul Clement. Désormais, j’ai une nouvelle opportunité de disputer une finale, en tant qu’entraineur. Je valorise chaque moment que je passe ici et je me dis à moi-même que je suis très chanceux d’avoir fait une grande carrière dans ce club. »

C’est certain que tu as déjà beaucoup parlé de ce but de Glasgow. Comment as-tu repris un tel centre de Roberto Carlos qui retombait de si haut ?

« Oui, cette volée suite à ce centre de Roberto Carlos… Tu ne marques une telle volée qu’une fois dans ta carrière. J’ai bien essayé de la refaire mais c’est une chose que je n’ai réussi que cette nuit là, lors de la finale de la Ligue des Champions. Il n’y a pas d’explication à cela. Tu as juste à être content et profiter de marquer un tel but. Il me manquait la Ligue des Champions et je l’ai remporté avec ce but. J’ai été très chanceux d’avoir connu ces moments au Real Madrid. »

Articles liés