Zidane : « Je n’ai pas d’explication »

zidane
ZIDANE – AFP PHOTO / GABRIEL BOUYS

C’est un Zinedine Zidane abattu qui s’est présenté en salle de presse après la défaite (0-1) du Real Madrid à domicile face à Villarreal aujourd’hui.

La défaite : « Le résultat n’est pas mérité et dur car nous avons eu beaucoup d’occasions, mais la balle ne voulait pas entrer. Je n’ai pas d’explication. Nous sommes dans une mauvaise passe qui est là et qui dure… C’est difficile pour mes joueurs, à qui je ne peux rien reprocher. Quand cela arrive ça nous affecte mentalement. Nous avions tout fait pour gagner. Il faut trouver des choses positives dans tout le négatif. »

Le positif : « Que les joueurs n’ont pas baissé les bras. Ce n’est pas facile pour les joueurs quand ils ne mettent pas leurs occasions. Mon message est de continuer à aller de l’avant. Dans le football il y a de mauvaises passes et nous allons changer ça ensemble, en étant un groupe uni. Nous pouvons le faire au prochain match. « 

Les détails pénalisants : « Le football c’est ça, mais nous n’allons pas nous rendre. Nous continuerons à nous battre, car il y a un match jeudi et nous pouvons changer les choses. »

La situation : « C’est un mauvais moment et rien de plus. Cela ne nous était jamais arrivé, on est affectés, mais la bonne chose avec le football c’est qu’il y a toujours des matches, jeudi nous en avons un. »

Madrid donné pour mort : « Chacun a son avis, mais nous allons continuer, essayer de montrer que nous sommes toujours là. Tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir, tous les trois jours il y a un match qui permet de changer les choses. Décrocher une victoire est fondamental. On va se serrer les coudes. »

Changements : « Le résultat est très négatif, mais nous ne pouvons changer les choses que en gagnant. J’espère que ce sera jeudi, ou dimanche… C’est comme ça que nous allons changer les choses. »

Attaque très prévisible : « Je ne pense pas que ce soit le cas, il y a deux équipes et vous devez marquer un but de plus que l’adversaire. Et ce n’est pas rentré. »

Situation personnelle : « Je ne suis pas heureux, mais je ne suis pas abattu. Nous avons la possibilité de changer cela jeudi. Je suis obligé d’être positif, même après un match comme celui-ci. »

Articles liés